Addiction au jeu, à Internet... Les addictions sans drogue, de nouvelles toxicomanies ?

Publié par Dr Catherine Solano le Vendredi 27 Août 2010 : 12h13
Mis à jour le Mercredi 24 Juillet 2013 : 14h56

Être drogué à une substance, héroïne, cocaïne, cannabis, nicotine ou même alcool, c’est une réalité bien connue des médecins addictologues. Mais les dépendances sans drogue sont beaucoup moins étudiées et pourtant, elles peuvent entraîner elles aussi de terribles souffrances. Jeu pathologique, dépendance amoureuse, kleptomanie, achats compulsifs, dépendance à Internet, workaholics, addiction au sexe, pratiques sportives à risque, à quoi correspondent les maladies de la dépendance ?

La définition de toxicomanie devient difficile à donner

La toxicomanie était classiquement définie comme une addiction à une substance donnée. Mais les nouveaux comportements toxicomaniaques remettent en cause ces définitions. Bien plus difficiles à cerner, les addictions sans drogue posent problème aux malades bien sûr, tout comme aux équipes soignantes parfois dépassées par les difficultés médicales et sociales qu’entraînent ces comportements pathologiques.

Quel lien entre les addictions comportementales (ou addictions sans drogue) et les toxicomanies ?

Plusieurs liens montrent des parentés entre les difficultés. Tout d'abord, les personnes souffrant d’addiction sans drogue sont aussi souvent dépendantes à une drogue chimique. L’alcoolisme et le tabagisme sont par exemple très fréquents chez les personnes dépendantes au jeu. Par ailleurs, une personne dépendante à une drogue ou avec un comportement compulsif peut passer de l’un à l’autre. Un toxicomane peut devenir dépendant au jeu, puis à l’alcool par exemple. De plus, les traitements proposés se ressemblent, particulièrement quand on pense aux alcooliques anonymes. Pour la plupart des addictions avec ou sans drogue, il existe des groupes d’entraide basés sur les mêmes principes. Enfin, la souffrance se ressemble : il s’agit d’un sentiment d’aliénation, la personne dépendante ayant perdu le choix de s’abstenir. Elle se sent prisonnière dans un processus qui la dépasse, qui échappe à sa volonté.

Publié par Dr Catherine Solano le Vendredi 27 Août 2010 : 12h13
Mis à jour le Mercredi 24 Juillet 2013 : 14h56
Source : Les addictions sans drogue(s), Marc Valleur, Dan Velea, revue Toxibase, n°6 ; La médecine aux frontières de l’addiction, les addictions comportementales, Comptes-rendus des ateliers la Journée CoRoMa du 26 novembre 2009, à Montreux ; Nouvelles addictions, nouvelles prises en charge, AP-HP 2007.
A lire aussi
Quels traitements pour les joueurs invétérés ?Publié le 13/11/2002 - 00h00

Pour certains joueurs invétérés, les jeux d'argent peuvent devenir une véritable drogue. Le jeu occupe une place centrale dans leur vie et autour d'eux, tout se disloque : ils sont au bord du divorce, leurs employeurs menacent de les licencier, leurs dettes s'accumulent. Quand ils ne jouent...

Addictions : peut-on être addict à tout ?Publié le 31/05/2016 - 10h22

Quand on pense "addiction", on pense à l’alcool, aux drogues mais aussi de plus en plus souvent au sucre, aux jeux d’argent et vidéo, au sexe, au sport, au travail ou au bronzage... Pensez-vous être addict ? En cas de doute, visitez en ligne le nouveau "village des addictions". Il compile...

Envie de tout acheter… Pourquoi ? Et que faire ?Publié le 06/09/2013 - 09h37

L’accro du shopping, vous connaissez ? Ce roman met en scène une acheteuse compulsive. Elle achète, achète, mettant en péril son compte en banque. Si ce roman est drôlissime, la réalité des acheteurs compulsifs l’est nettement moins !

L'addiction sexuelle, qu'est-ce que c'est vraiment ?Publié le 20/05/2011 - 10h00

Les addictions sont classées en deux groupes différents : les addictions à une substance entraînant une dépendance et les addictions sans drogue. L'addiction sexuelle, comme l'addiction au jeu, ou à la nourriture (boulimie), fait donc partie de ces addictions comportementales.

Plus d'articles