Zone ombilicale des bébés : préférez les agents antibactériens

Selon les résultats d'une étude canadienne, le nettoyage à l'eau et au savon du reliquat de cordon ombilical des nouveau-nés peut augmenter le risque d'infection. Il est donc préférable d'utiliser un agent antibactérien pour cette toilette des tout-petits.
PUB

Depuis quelques années, la toilette à l'eau savonneuse a la faveur des professionnels de santé et des parents. De plus, les nouveau-nés passant de moins en moins de temps dans les nurseries des hôpitaux et des cliniques, au profit de la chambre de leur mère, ils sont probablement moins exposés qu'auparavant aux infections à staphylocoques que peuvent véhiculer les infirmières d'un bébé à un autre.

Au cours de cette étude, le suivi de 766 nouveau-nés montre que le risque d'infection est plus important lorsque la toilette du reliquat du cordon ombilical est réalisée uniquement à l'eau et au savon, comparée à un nettoyage employant un antibactérien.En règle générale, les bébés lavés au savon classique présentaient plus de bactéries que les autres au niveau de la zone ombilicale, notamment Escherichia coli, des staphylocoques dorés et des streptocoques.

PUB
PUB

Face à ce risque potentiel d'infection, les auteurs recommandent de porter une attention toute particulière lors du changement de produits utilisés pour la toilette de cette zone fragile et délicate. Ils recommandent l'emploi d'un antibactérien ou d'un antiseptique.

Soins du cordon ombilical

Un bébé se salit rapidement. Ainsi, pour des raisons d'hygiène et de confort, il est conseillé de pratiquer une toilette soignée tous les jours. Le bain, permet de lui donner les soins les plus complets en divers endroits : fesses, organes génitaux, cuir chevelu, oreilles, nez et cordon ombilical. Mais vous devez ensuite désinfecter celui-ci, jusqu'à sa chute. Les professionnels recommandent d'appliquer un produit antiseptique tel que de l'éosine aqueuse à l'aide d'un bâtonnet de coton, puis de recouvrir le reliquat de cordon ainsi désinfecté d'une compresse stérile.

Publié le 05 Février 2003
Auteurs : Dr Philippe Presles
Source : Pediatrics, 111 (1) : 15-20, janvier 2003.