Vous grignotez la nuit ?

Publié le 19 Janvier 2016 | Mis à jour le 20 Janvier 2016
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne

Attention ! Ca n’est pas top pour votre cerveau.

Le grignotage dans la journée perturbe l’équilibre alimentaire et est une des sources de prise de poids, ça c’est bien connu et je vous ai déjà souvent alertés à ce sujet.

Mais grignoter la nuit, ça déboussole le cerveau. 

PUB

Une étude vient d’être publiée par des chercheurs de l’Université de Californie.

Elle démontre que le grignotage tard dans la soirée ou dans la nuit peut provoquer des troubles du cerveau et même des pertes de mémoire.

Nous sommes gouvernés par notre horloge biologique : c’est elle qui dicte nos rythmes, qui fait que nous avons faim, sommeil etc. à certaines heures et pas à d’autres.

Cette horloge biologique est elle-même régulée par une protéine appelée CREB qui agit sur ses gènes, mais aussi sur ceux de l’apprentissage et de la mémoire. Et c’est là où le bât blesse !

PUB
PUB

L’étude a été faite sur des souris que l’on a obligé à manger la nuit alors qu’elles devaient dormir. Elles ont eu ensuite des défaillances de mémoire et des difficultés pour reconnaître certains objets.

L’expérience va se poursuivre sur des humains, étape nécessaire pour vérifier le bien fondé de cette découverte.

En attendant que cela se vérifie, si jamais vous grignotez la nuit alors que vous vous êtes endormi(e) pas trop tard, posez-vous la question : votre dîner était-il suffisant ? Car il se peut que ce soit la faim qui vous réveille, pour cause de manque de glucides lents.

Un bol de soupe et un yaourt, ça n’est pas assez. Il faut certes cela mais aussi un peu de poisson ou de viande, des féculents et un fruit.

Mais si vous vous couchez tard, après une séance de télé ou d’ordinateur et que vous grignotez à point d’heure juste avant de vous mettre au lit, vous risquez fort de perturber votre horloge biologique.

Paule.

Source : Loh DH, Jami SA, Flores RE, Truong D, Ghiani CA, O’Dell TJ, Colwell CS. Misaligned feeding impairs memories. eLife. 2015 Dec; 10.7554/eLife.09460.

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés