Votre enfant écrit de la main gauche : c'est son choix !

La rentrée est passée… Votre enfant semble heureux à l'école et s'est bien adapté à son nouvel enseignant et à sa classe. Il vous montre avec fierté ses premières lignes d'écriture et surprise, il écrit de la main gauche ! Cela vous contrarie ? Faut-il pour autant le contrarier ?
PUB

Pendant longtemps, il n'était pas bien vu d'être un gaucher. L'expression être « gauche » montre bien toute l'idée de maladresse associée à cette habitude. Plus loin encore dans le passé, une croyance superstitieuse attribuait à la main gauche, la fonction du « diable » ou de celle qui porte malheur…Et puisque que cela n'était pas dans la norme (environ 1 à 3 enfants sur 10 sont des gauchers), les maîtres d'école s'attachaient à forcer le jeune élève, dès l'apprentissage de l'écriture, à écrire de la main droite. Outre l'effort que cela lui demandait, devenu adulte, l'écriture de ces gauchers dits « contrariés » était plutôt du style « patte de mouche », ce qui n'est pas toujours facile à assumer !

PUB
PUB

L'heure n'est plus de contrarier les gauchers

Heureusement, les pédagogues ont aujourd'hui compris qu'un tel effort ne servait à rien. Et les recommandations de l'Education nationale faites aux enseignants préconisent de respecter le choix de l'enfant. Des précautions particulières sont alors recommandées pour faciliter à l'enfant son apprentissage, dans un monde fait surtout pour les droitiers. Essayer de manipuler des ciseaux avec la main gauche, vous comprendrez mieux !

Quelques conseils utiles aux parents et aux enseignants

Les principaux conseils sont les suivants :

  • Pour les gauchers, les modèles à recopier doivent être écrits en bout de ligne (à la droite de la page). Si l'exemple figure à gauche, leur main cache le modèle. Attention cependant à veiller à ce que l'élève n'écrive pas de la droite vers la gauche !
  • Soyez attentif à la bonne position du corps ; les gauchers, faute d'orienter correctement leurs feuilles, ont tendance à se « tordre » le dos, pour réussir à lire ce qu'ils sont en train d'écrire.
  • Chaque fois que possible, choisissez des petits outillages comme une paire de ciseaux adapté aux gauchers.
Publié le 07 Octobre 2002
Auteur(s) : Dr Catherine Feldman, psychothérapeute
PUB