Votre enfant entre au primaire

L'entrée en primaire est une étape cruciale pour votre enfant. Du statut de « bébé », il va devenir « grand », en apprenant à lire tout d'abord ! Mais il va aussi avoir à faire face à de nouveaux camarades, à une compétition accrue et à un nouvel instituteur.

Le check-up de rentrée

Allez au-devant de potentiels ennuis : voit-il bien ? Entend-il bien ? Dort-il suffisamment ? Y a-t-il des questions d'ordre personnel qui le préoccupent ? Pas d'enquête policière, mais de l'observation et de l'écoute. N'oubliez pas qu'il prend tout à cœur et peut vite être « surchargé de problèmes ». N'hésitez pas à partager un moment privilégié, comme le goûter, pour faire le point : les copains, qui deviennent primordiaux, l'école, etc. Mais ne devenez pas un substitut de l'instituteur, restez le parent dont il a besoin, rassurant et protecteur !

Votre enfant n'est plus un " petit "

S'il joue encore volontiers aux Playmobiles à la maison, votre enfant va côtoyer des enfants plus âgés que lui, et découvrir de nouveaux centres d'intérêt : amourettes, rivalités, parfois une certaine forme de violence (" il m'a tapé à la récré "). Ne dédaignez pas ces nouvelles préoccupations, même si elles vous semblent futiles. Elles sont cruciales pour lui ! Au niveau scolaire, dédramatisez les échecs qui n'en sont pas, comme passer après un copain dans le classement. Votre regard est si important qu'il peut mentir pour garder une bonne image. Ne perdez jamais de vue que c'est pour vous qu'il travaille à l'école... et que c'est grâce à vous qu'il apprendra à devenir autonome.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :