Le vin quotidien pèse sur le cœur des seniors

Peut-on continuer à boire un peu de vin à table en pensant faire du bien à notre cœur ? La réponse est non. Une étude porte un coup fatal aux bienfaits quotidiens du vin, même consommé avec modération.

Publicité

Faut-il déconseiller le vin aux seniors pour leur cœur ?

On nous l’a toujours dit, voire prouvé à coups d’études scientifiques et médicales, le vin a des effets protecteurs sur le système cardiovasculaire. Sauf qu’a priori, même en très faible quantité, le petit verre de vin des seniors au dîner exerce aussi des effets délétères sur le cœur, faisant pencher la balance des bénéfices/risques dans le mauvais sens.

Publicité
Publicité

Pour en arriver à cette conclusion, plus de 4.400 seniors de 75 ans ont régulièrement accepté de passer des électrocardiogrammes après avoir indiqué leur consommation quotidienne d’alcool. Les chercheurs constatent ainsi que l’alcool modifie non seulement le fonctionnement du cœur, mais aussi sa structure. Ces effets délétères sur le cœur sont d’autant plus marqués que la quantité journalière de vin consommée est élevé, mais aussi et surtout, ils s’observent dès deux verres de vin par jour chez l’homme et dès le premier verre chez la femme.

Les inconvénients dépassent les avantages

Mieux vaut donc s’abstenir dans la mesure où maintenant on sait que les inconvénients de l’alcool dépassent les avantages cardiovasculaires qui étaient jusque-là mis en avant.

Rappelons qu’en matière de cancer, l’abstinence est déjà prônée, puisque là encore l’augmentation du risque se fait dès le premier verre…

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 28 Mai 2015 : 14h23
Mis à jour le Vendredi 29 Mai 2015 : 10h15
Source : Yoneyama K. et coll., Alcohol Consumption and Myocardial Remodeling in Elderly Women and Men, Circulation : Cardiovascular Imaging. 2015; 8: e003523, doi: 10.1161/CIRCIMAGING.115.003523,http://circimaging.ahajournals.org/content/8/6/e003523.extract.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés