Vers intestinaux : les signes qui ne trompent pas

© Istock
La présence de vers intestinaux est une affection relativement courante chez l’être humain. Des mesures d’hygiène intime simples permettent d’éviter leur propagation et des traitements existent. On fait le point sur les symptômes caractéristiques de la présence de vers.
Publicité

Les vers intestinaux : qu’est-ce que c’est ?

Il existe différents types de vers intestinaux mais le plus répandu en France est l’oxyure. Il s’agit d’un petit vers blanchâtre d’environ 5 à 10 millimètres qui vit dans le tube digestif. Les vers intestinaux pénètrent dans l’organisme par la bouche, les œufs étant présents sur la nourriture ou sur des objets souillés qui contaminent les mains portées à la bouche.

Publicité
Publicité

Les symptômes témoignant de la présence de vers intestinaux

Les symptômes pouvant évoquer la présence de vers intestinaux sont multiples. Des troubles digestifs comme diarrhées ou constipation sont généralement observés, ainsi qu’un prurit anal (démangeaisons) qui apparaît le soir et la nuit allant jusqu’à entraîner des insomnies. Fatigue et perte de poids peuvent aussi y être associées, ainsi que des douleurs abdominales résultant de l’inflammation chronique de l’intestin provoquée par les vers.

Quels traitements contre les vers intestinaux ?

La prévention reste le meilleur moyen de se prémunir contre la propagation des vers intestinaux. Il est ainsi essentiel de se laver les mains après être allé aux toilettes, avant de préparer le dîner ou avant de manger. Changer ses draps régulièrement, aérer sa chambre, changer de sous-vêtements quotidiennement sont des habitudes d’hygiène intime simples à respecter. Concernant les traitements, à chaque parasite correspond un médicament.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 05 Juin 2018 : 10h30