Chiens et chats domestiques peuvent nous transmettre leurs vers et protozoaires

Publié le 07 Novembre 2005 à 1h00 par Anne Pensis, vétérinaire
Vermifugez vos chiens et chats régulièrement et n'oubliez pas de vous laver les mains après chaque moment passé avec eux ! En effet, vos petits protégés peuvent notamment vous transmettre des vers et des protozoaires.
© Istock

Les vers plats

L'ecchinococcus granulosus

C'est un ver qui est transmis au chien par l'ingestion de viande de porc ou de bovin infestés.

Le chien excrète les oeufs dans ses selles, mais n'est pas malade.

 

Par contre, en cas d'ingestion par l'homme, ce parasite gagne notamment le foie, les poumons, les reins et le cerveau où il produit des kystes !

 

L'ecchinococcus multilocularis

Il peut nous être transmis par les renards roux mais aussi plus rarement par nos chiens et chats. Les oeufs sont éliminés via les selles.

 

Ces oeufs provoquent chez l'humain des lésions hépatiques très graves.

 

Le dipylidium

Il est transmis aux chiens et chats principalement par les puces et provoque des démangeaisons au niveau de l'anus.

 

L'humain se contamine en ingérant une puce ou les larves du parasite après s'être fait lécher par un chien.

 

Les vers ronds

Le ver toxara

  • Près de 100% des chiots sont infestés par le ver toxocara canisvia le placenta de leur mère ou par ingestion des oeufs de ce ver.
  • 65% des chatons le sont par toxocara cati via le lait de leur mère.

 

Si l'homme ingère accidentellement des oeufs de ce ver, via ses mains souillées par des déjections de chien ou plus rarement de chat, il est en général infesté sans aucun symptôme et guéri spontanément. Cependant, les larves issues de ces oeufs peuvent aller se loger dans le foie, la rate, les poumons ou les yeux et faire l'objet d'un traitement médical.

 

Le dirofilaria

Beaucoup plus rarement, le dirofilaria peut infester l'homme.

Ce parasite est transmis aux chiens par certains moustiques vivant dans le bassin méditerranéen. Il va s'installer dans le coeur via la circulation sanguine et peut causer des troubles cardiaques sévères.

Les protozoaires

Le toxoplasme

Ce protozoaire se multiplie dans l'intestin du chat et est excrété dans ses selles.

 

Si le parasite ne provoque en général aucun trouble chez le chat, il en est tout autrement chez la femme enceinte non immunisée.

 

En effet, lorsqu'il est ingéré à partir de viande ou de légumes contaminés et mal cuits ou suite à la manipulation d'un chat et/ou de ses selles, le toxoplasme peut traverser le placenta et provoquer un avortement ou induire de graves lésions du foetus.

 

Le giardia

C'est un autre protozoaire qui induit parfois une diarrhée chronique chez le chien et le chat.

 

L'humain la contracte par la consommation d'aliments souillés par des selles contenant le parasite.

 

L'infection est généralement asymptomatique, mais peut parfois induire fatigue et troubles digestifs.

 

La leishmaniose

C'est une maladie transmise par certains moustiques tropicaux (bassin méditerranéen, Asie et Afrique) et parfois par contact de sang infecté avec une plaie.

La maladie peut provoquer des lésions cutanées et guérir en quelques mois en laissant des cicatrices.

Cependant, une deuxième forme de la maladie est potentiellement mortelle et induit notamment un grossissement du foie, de la rate et des ganglions ainsi qu'un amaigrissement.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.