Ils parasitent l'intestin de nos chiens et chats : les protozoaires (2e partie)

Publié le 31 Janvier 2005 à 1h00 par Anne Pensis, vétérinaire
Il existe des parasites différents des vers mais qui, comme eux, sont capables d'infester l'intestin de nos chiens et chats. Ce sont de petits organismes microscopiques appelés protozoaires.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La toxoplasmose

Le toxoplasme est un protozoaire qui se multiplie dans l'intestin du chat. Ce dernier se contamine en mangeant un animal infesté, le plus souvent un rongeur, ou en ingérant des oeufs dans les selles d'autres chats. Le chat infesté est rarement malade, mais peut souffrir de diarrhée et de gonflement des ganglions. Par contre, le parasite se comporte de manière différente chez les autres espèces de mammifères (y compris l'homme) et chez les oiseaux. En effet, après avoir été avalé, le parasite ne reste pas dans l'intestin, mais migre dans les muscles, le foie, le cerveau et le poumon. La contamination se produit lors d'ingestion de viande crue ou mal cuite provenant d'animaux atteints. L'ingestion d'oeufs du parasite à partir de surfaces contaminées (mains après manipulation du chat et de ses selles, fruits et légumes contaminés,…) constitue également une importante source de contamination. Si dans la plupart des cas cette infestation ne provoque pas de symptômes, le chien contaminé peut toutefois souffrir de fièvre, abattement, anorexie, diarrhée, voire de troubles nerveux et de pneumonie. L'humain qui avale le parasite peut avoir de la fièvre, une forte fatigue, et un gonflement ganglionnaire. Une réaction immunitaire fait suite à cette contamination et a un effet protecteur lors des infestations suivantes. Cependant, la situation est beaucoup plus grave dans le cas d'une femme enceinte qui n'a jamais été immunisée.Le toxoplasme peut alors traverser le placenta et provoquer un avortement, ou induire des lésions très graves du foetus. Il est donc primordial qu'une femme enceinte ne possédant pas d'anticorps contre le parasite ne mange que de la viande et des légumes bien cuits et ne manipule pas la litière du chat, ni ses excréments. Enfin, lorsque les oeufs sont excrétés dans les selles du chat, ils ont besoin d'un délai minimum de 2 jours pour être contaminants: un nettoyage quotidien de la litière permet donc de diminuer le risque.

La neosporose

Un autre parasite, appelé neospora, se multiplie dans l'intestin du chien. Celui-ci se contamine en ingérant des mammifères infestés. La chienne transmet le parasite aux chiots par le placenta. Les chiots souffrent alors de graves troubles nerveux et de lésions cutanées. Les adultes infestés peuvent avoir des troubles musculaires et nerveux. Si le chat peut contracter la maladie, aucun cas de transmission a l'homme n'a été décrit jusqu'à présent.

La giardiose

Enfin, les chiens et chats de moins de 1 an et demi ainsi que les chinchillas et les oiseaux de volière peuvent être malades à la suite de l'ingestion d'un parasite appelé giardia, présent dans les selles d'animaux infectés. La maladie se manifeste par une diarrhée chronique et un amaigrissement. Le parasite empêche l'animal de digérer le lait et d'absorber les graisses. Le traitement de ces trois infestations passe par l'administration d'antibiotiques appropriés.