Vaincre un cancer du sein : un marathon

Une Française sur dix aura un jour à se battre contre un cancer du sein. Se battre est bien le mot, car vaincre le cancer du sein constitue un vrai marathon, dont beaucoup sortent gagnantes…
La vie est différente après un cancer, plus intense, plus vraie. Les progrès de la médecine permettent bien des victoires.
Publicité

Quand on apprend que l'on souffre d'un cancer du sein

Le diagnostic d'un cancer du sein est pire qu'une douche froide, il est sidérant. Apprendre que l'on est atteinte d'un cancer est terrible. On n'arrive plus à penser. Puis, petit à petit, on entend la voix du médecin qui explique que l'on peut se battre, que les armes ne manquent pas et que les chances de succès sont réelles. Alors, on reprend du poil de la bête. Les infirmières aident aussi. Elles ré-expliquent et répondent aux questions.

Publicité
Publicité

Soigner un cancer du sein : la chirurgie comme première étape

La chirurgie du sein est la première étape. Paradoxalement, si la tumeur au sein est petite, on enlève tout le sein : ainsi on est sûr que tout le cancer est éliminé et on se concentrera ensuite sur la reconstruction. Ce n'est pas évident à comprendre, et pourtant c'est très logique : on vise le 100% de succès. Si la tumeur au sein est un peu plus grosse, on limite l'intervention car il va falloir la compléter par d'autres moyens comme la radiothérapie, la curiethérapie et la chimiothérapie. On enlève aussi un ganglion au niveau de l'aisselle, le ganglion sentinelle. S'il est indemne, on arrête là. S'il contient des cellules cancéreuses, on enlève les autres ganglions autour.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 14 Novembre 2005 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 03 Septembre 2015 : 18h25
Source : " Livret d'accueil, cancer du sein et qualité de vie : lorsque médecins et patients se parlent vrai ", Lilly et Association Etincelle.