Vaccination des bébés : faut-il donner du paracétamol ?

On donne généralement du paracétamol aux jeunes enfants juste après les avoir vaccinés. On prévient ainsi une poussée de fièvre qui peut survenir en réaction au vaccin. Cette habitude pourrait être définitivement abandonnée. Explications.
Publicité

Vaccination et paracétamol, qu'en penser ?

Rappelez-vous, après avoir vacciné votre bébé, le médecin vous a recommandé de lui donner du paracétamol en rentrant à la maison, pour prévenir une éventuelle poussée de fièvre (convulsions fébriles) liée à la vaccination.

Cette pratique est de moins en moins systématique et pourrait même complètement disparaître.

En effet, deux études suggèrent que donner du paracétamol en post vaccination diminue l'efficacité du vaccin (production moindre d'anticorps).

Publicité
Publicité

Vaccin moins efficace sous paracétamol

Les chercheurs ont comparé la survenue d'épisodes de fièvre et le taux d'anticorps produits en réaction à des vaccins (pneumocoque, rotavirus et vaccin hexavalent DTP-coqueluche-hépatite B- hoemophilus influenzae b) dans deux groupes de nourrissons, l'un ayant reçu systématiquement du paracétamol, l'autre pas.

La première dose de paracétamol était donnée par le médecin immédiatement après l'acte vaccinal, la 2e et la 3e par les parents à 6-8 heures d'intervalle.

Au final, il y a moins d'enfants ayant eu de la fièvre (supérieure ou égale à 38%) dans le groupe paracétamol (40 à 50% de moins). Toutefois, cette fièvre n'était pas dangereuse et rares étaient les épisodes de fièvre supérieure ou égale à 39,5°C.

En revanche, le taux d'anticorps produits en réaction aux vaccins était beaucoup plus bas chez les enfants ayant reçu du paracétamol. Ce résultat est identique qu'il s'agisse d'une primo-vaccination ou d'un rappel.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 26 Octobre 2009 : 01h00
Source : Prymula R. et coll., The Lancet, volume 374, 17 octobre 2009.