Une femme paraplégique après une erreur médicale au cours d’une anesthésie

© Adobe Stock

A Ermont (Val-d'Oise), une femme a été paralysée à cause d'un lourd accident médical. L'anesthésiste ne lui a pas injecté le bon produit dans la moelle épinière, en préparation d'une opération en urologie.

PUB

Paralysée à vie à cause d'une erreur médicale. Lorsqu'elle est entrée au bloc opératoire, Nathalie pouvait encore marcher et préparait un marathon.

Six jours de coma plus tard, elle ne pouvait plus bouger les pieds.En cause : une lourde faute commise par son anesthésiste au cours d'une banale intervention chirurgicale, selon nos confrères de RTL.

Pour cette jeune femme, l'horreur commence en janvier dernier à Ermont (Val-d'Oise). Hospitalisée en urologie, Nathalie doit subir une rachianesthésie, qui consiste à injecter un produit anesthésiant dans le canal rachidien.

PUB
PUB

Cette injection est réalisée dans le bas du dos, entre deux vertèbres lombaires. Cela permet d'anesthésier les nerfs du bas du corps, sans endormir le ou la patient.e.

Une plainte au pénal

Sauf qu'au lieu d'utiliser un anesthésiant, le médecin injecte à la place un puissant antibiotique dans l'organisme de sa patiente. Alors qu'elle devait passer la nuit chez elle, Nathalie reste six jours dans le coma.

A son réveil, la jeune femme a du mal à parler, à voir. Elle a aussi perdu la mobilité de ses jambes. "Cette anesthésiste m'a enlevé ma liberté", explique àRTL celle qui doit désormais vivre en fauteuil dans une maison à étages.

L'aménagement de son domicile risque de s'avérer coûteux. C'est pourquoi Nathalie compte porter plainte au pénal, pour violences et blessures involontaires. Elle espère, avec ses indemnités, compenser ces dépenses.

L'anesthésiste encourt, de son côté, 10 ans de prison.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés