Twitter, une nouvelle façon de mesurer le bonheur
Sommaire

Avec Twitter, Facebook, sommes-nous plus heureux pour autant ?

Mais si un outil comme Twitter permet de mesurer notre niveau de bonheur en instantané, est-ce que d’une manière générale ces outils contribuent à leur manière à notre bonheur ? Très clairement, cela dépend de notre usage.

Twitter ne va en effet pas sans rappeler les bipers que le chercheur en psychologie sociale, Mihaly Csikszentmihalyi, avait distribués à des milliers de gens pour ses études sur le bonheur. Son idée était très simple et pratique : à chaque fois que leur biper sonnait, de manière complètement aléatoire, les participants devaient noter ce qu’ils faisaient et évaluer leur niveau de bonheur sur une échelle.

Mihaly Csikszentmihalyi a ainsi pu récolter des milliers d’échantillons de moments de bonheur pour constater que nous marquons des points de bonheur dans certaines situations - dites optimales - dans lesquelles nous sommes concentrés, face à un défi dont les objectifs sont clairs, avec un bon niveau de contrôle, situations que nous vivons comme hors du temps, sans préoccupation de nous-même.

C’est le cas par exemple lorsque nous faisons du sport, du ski ou du vélo, mais aussi dans bien d’autres situations. Nous marquons ainsi des points de bonheur lors de nos hobbies, de nos activités sportives, de nos sorties, mais aussi lors de nos échanges avec les autres et dans notre sexualité.

Nous en marquons aussi près de la moitié au travail où nous sommes souvent concentré, tendu vers un objectif, etc.

En revanche nous en perdons généralement lorsque nous nous reposons ou lorsque nous nous adonnons à la lecture de journaux faciles ou au visionnage de programmes télés. Nous en perdons aussi devant notre ordinateur quand il nous sert à tuer le temps.

Du bon usage des médias sociaux

Tout est là :

  • soit Facebook et Twitter vous aident à enrichir votre temps, à échanger avec des gens qui vous plaisent et vous marquerez des points de bonheur,
  • soit vous ne pourrez plus imaginer passer votre temps autrement que devant votre écran ou derrière votre Smartphone et là, vous perdrez beaucoup de points.

En fait, la question est bien de savoir pourquoi nous vivons : il faut que nos actions aient un sens !

Source : Peter Sheridan Dodds. Temporal Patterns of Happiness and Information in a Global Social Network: Hedonometrics and Twitter. PLoS One. 2011; 6(12): e26752. Published online 2011 December 7.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :