Trop de produits chimiques dans les cosmétiques pour bébés
Publié le 15 Février 2016 à 19h24 par Brigitte Bègue, journaliste santé

Cosmétiques pour bébés : une ONG tire la sonnette d’alarme

Laits de toilette, lingettes, lotions, shampoings, produits pour le bain... Des produits tous doux pour les bébés. Pas si sûr ! L’ONG européenne WECF (Women in Europe for a Common Future) a analysé 341 cosmétiques pour bébés vendus en France dans les pharmacies, parapharmacies, magasins bio et supermarchés. Résultat : 299 comportent des ingrédients considérés à « risques élevés » pour la santé selon les critères définis par le Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs pour l’Union Européenne (Sccs) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) pour la France.

Des lingettes potentiellement nocives

Concrètement, un allergène (méthylisothiazolinone) a été décelé dans 19 produits dont 7 lingettes, un conservateur (phénoxyétanol) suspecté d’être dangereux pour la reproduction est présent dans 54 cosmétiques dont 26 lingettes, et des parfums potentiellement allergisants ont été retrouvés dans 226 produits. Parmi les substances classées à « risque modéré », un composé (EDTA) entrant dans la composition de nombreux produits chimiques émulsifiants et lavants, des agents moussants à base de sulfate (laureth et lauryl sulfate) pouvant être irritants. L’étude relève également les traces d’huiles minérales issues de la pétrochimie dans environ 50 crèmes et lotions.

Interdiction chez les moins de 3 ans

L’ONG demande à l’Ansm d’interdire les 3 substances à « risques élevés » dans tous les cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans et de restreindre les autres. Elle recommande aux parents d’ « éviter les produits parfumés » dont certains ingrédients sont mis en cause dans les allergies de contact et exige « un étiquetage plus clair ». WECF réclame aussi un moratoire sur les composants soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens, nocifs pour la santé en développement des enfants exposés, notamment leur cerveau et leur système reproductif.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Enquête du WECF « Cosmétiques pour bébés : encore trop de substances préoccupantes ».