Trop de pollution... à l'intérieur

Par réflexe, nous associons immédiatement la pollution à la circulation automobile, à la production industrielle, au rejet des incinérateurs, etc. Mais la pollution est tout autant réelle, à l'intérieur de nos logements, voire bien plus importante...
Publicité

La pollution urbaine est à l'intérieur de nos logements

Selon une étude réalisée à Marseille, les habitants des grandes agglomérations sont fortement exposés à la pollution atmosphérique. Mais la plus grande partie des polluants atmosphériques auxquels ils sont exposés ne se trouvent pas au centre des grands carrefours routiers ou à proximité de certaines usines, mais à l'intérieur de leur habitat.

Publicité
Publicité

Une intéressante démonstration a été faite à partir de volontaires ayant porté un sac à dos contenant du matériel de prélèvement et d'analyse des polluants. Ils avaient pour consigne de porter ce sac en permanence pendant 48 heures consécutives, à deux reprises, une fois en hiver et une fois en été. Durant ces deux périodes, ils ne devaient pas s'écarter de leurs activités ni de leurs conditions de vie habituelles. Les trente sujets, hommes et femmes, étaient âgés en moyenne de 34 ans, non fumeurs, non exposés professionnellement à des sources de pollution spécifiques, résidaient et le cas échéant travaillaient à Marseille.

La moitié des sujets exerçaient une activité professionnelle, une dizaine étaient étudiants.

Analyse des polluants sur 48 heures

Les résultats montrent parfaitement l'importance de l'exposition des populations urbaines à la pollution de l'air et notamment la part importante qui revient à l'habitat et aux locaux en général.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 05 Février 2007 : 01h00
Source : Académie de médecine, étude présentée par les Prs Frédérique Grimaldi et Alain Viala, janvier 2007.