Au travail, comment manger des fruits?

Consommer beaucoup de fruits, c'est l'un des meilleurs conseils pour un régime-plaisir. Mais il n'est pas toujours évident de consommer des fruits en journée: la pomme a ses charmes, mais on s'en lasse... et nous n'avons pas tous la chance de travailler dans un bureau avec frigo et/ou couverts.
Publicité

Comment manger des fruits frais au bureau?

Emporter une pomme à croquer, c'est possible dans presque toutes les circonstances. Mais ce n'est pas suffisant, et surtout on peut s'en lasser. Pensez à d'autres fruits qui ne demandent presque aucune préparation: au fil des saisons, oranges ou mandarines, cerises, nectarines ou brugnons, raisin ne demandent pas beaucoup plus que d'être rincés puis croqués. Vous pouvez aussi vous préparer une petite salade de fruits le matin avant de partir, c'est vite fait. Bien sûr, vous perdrez un peu de vitamines par rapport à des fruits consommés à la minute, mais c'est nettement mieux que rien et si vous ajoutez un peu de jus de citron vous minimiserez les dégâts.

Publicité
Publicité

Quelles alternatives aux fruits frais?

Si les fruits frais vous semblent vraiment trop contraignants, il existe de très nombreuses alternatives dans les rayons des supermarchés. Les smoothies (purées de fruits) sont apparues récemment et devenues incontournables des rayons frais. Variées, vitaminées, vite consommées elles ont beaucoup d'arguments - mais elles sont chères et souvent caloriques, donc à utiliser avec modération. Moins glamour, les fruits en conserve sont pourtant intéressants parce que ce mode de conservation préserve de nombreuses vitamines, ainsi que des fibres. Les compotes, à choisir non sucrées, sont aussi un très bon plan. A base de pommes, elles ont cependant des variantes nombreuses. Enfin, un jus de fruits peut servir de portion de fruits. Mais c'est aussi calorique que du soda, alors n'en abusez pas!

 
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 02 Mars 2009 : 01h00
Source : Nadine Ker Armel: J'achète/J'achète pas minceur, éd. Leduc.