Transit difficile et constipation

Une alimentation pauvre en fibres, des repas sautés ou pris sur le pouce, des régimes amaigrissants, le stress ou une vie trop sédentaire sont autant de causes d'un ralentissement du transit. Si la constipation est un trouble souvent bénin, ses symptômes (ballonnements, flatulences, maux de ventre) peuvent néanmoins être très gênants.
Publicité

Constipation : plus de fibres et du mouvement

Dans la majorité des cas, une correction des habitudes hygiéno-diététiques peut suffire à combattre la constipation. Elles consistent notamment :- à boire beaucoup d'eau, de soupes ou de bouillons,- à augmenter progressivement ses apports de fibres (légumes, fruits),- à pratiquer une activité physique régulière (ne serait-ce qu'un peu de marche),- à aller à la selle dès que l'on en ressent le besoin,- à prendre son temps pour aller aux toilettes et à ne jamais se retenir. Mais lorsque ces mesures s'avèrent inefficaces ou insuffisantes, la prise de laxatifs doit être envisagée car une constipation doit toujours être traitée.

Publicité
Publicité

Constipation : le choix du laxatif

Le choix du laxatif ne doit pas se faire à la légère. En effet, les laxatifs irritants doivent être évités car leur prise prolongée peut non seulement entraîner des irritations de la muqueuse intestinale mais aussi provoquer des diarrhées.De plus, ils créent une dépendance de l'organisme, nécessitant une augmentation des doses. Il faut privilégier les laxatifs doux comme les mucilages (dérivés de fibres qui absorbent et retiennent de grandes quantités de liquide, augmentant aussi le contenu de l'intestin et son travail d'évacuation) ou encore des préparations à base de fibres associées parfois à des plantes (notamment le séné) ou des fruits (pruneaux, figues) riches en fibres alimentaires qui stimulent le transit sans provoquer d'irritations ni de diarrhées. Dans tous les cas, les laxatifs ne doivent être pris que pendant des périodes limitées.Si la constipation ne cède pas aux laxatifs, si elle persiste et s'accompagne d'autres symptômes (douleurs, saignements, nausées, fièvre) il est indispensable de consulter son médecin.

 
Publié par Genovefa Etienne, journaliste santé le Vendredi 14 Octobre 2005 : 02h00