TGV, 1re classe non-fumeurs

Depuis le 15 décembre dernier, la cigarette est définitivement bannie de la 1re classe dans tous les TGV circulant en France. Initialement testée l'été dernier sur le réseau Atlantique, cette mesure perdure, à la demande des voyageurs… autant fumeurs que non-fumeurs !
PUB

D'après la SNCF, avant cette initiative, 80% des fumeurs réservaient déjà leurs places en non-fumeurs. Au cours des trajets, la plupart se déplaçaient en voiture fumeurs, le temps d'une ou deux cigarettes. Cherchant à optimiser le nombre de places disponibles, la société des transports ferroviaires a donc supprimé la 1re classe fumeurs. Selon l'étude menée par l'Institut Test pour la SNCF auprès de ses clients, fumeurs comme non-fumeurs, les usagers ont bien reçu cette interdiction et l'ont même plébiscitée à plus de 70 %. De plus, à peine 2% des fumeurs de la 1re classe se reportent sur la deuxième classe.

PUB
PUB

Et, si le client « roi » le désire, la SNCF pourrait même envisager une opération-test en deuxième classe.

Cette interdiction instaurée à l'origine dans un but d'optimisation des places, est née de l'observation : les fumeurs eux-mêmes réservaient plutôt leurs places en non-fumeurs. Elle contribue ainsi à la lutte contre le tabagisme notamment passif. Car, plus généralement, si un peu plus de 80% des non-fumeurs se disent gênés par la fumée des autres, environ 52% des fumeurs l'avouent également (1)...

(1) Baromètre Santé 2000. Résultats. Tabac : « La gêne occasionnée par la fumée desautres »

Publié le 29 Janvier 2003
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Entretien téléphonique avec Madame Audrey Descamps, SNCF, service presse Grandes Lignes.