Téléphone portable : reprendre l’oreillette pour protéger son cerveau
Sommaire

Des tumeurs très rares

Certes ces cancers sont très rares et le risque n’est que doublé, ce qui au bout du compte ne correspond pas à une grande augmentation du nombre des cas. Il est possible aussi de remarquer que l’échantillon est très petit. Enfin l’évaluation de l’usage du téléphone portable et de sa quantification est le fruit d’un questionnaire rempli par les chercheurs lors d’entretien en face à face. Autrement dit cela ne correspond qu’à du déclaratif. Peut-être sera-t-il possible un jour de disposer de telles études avec l’enregistrement du temps réellement passé au téléphone ?

Intérêt d’utiliser ses oreillettes pour les appels longs

Mais cette étude, réalisée par une équipe réputée en épidémiologie, sème malgré tout le doute. Comme les mesures à prendre sont connues et vraiment simples, pourquoi ne pas les remettre au goût du jour ? Il s’agit simplement :

  • d’utiliser une oreillette pour les appels durant plus de 30 secondes,
  • de choisir le téléphone fixe quand on en a un à portée de main.

Bien entendu, ces précautions ne valent que pour ceux qui utilisent beaucoup leur portable. Mais une demi-heure par jour, ce n’est pas tant que cela…

Source : Coureau, G. et al. Mobile phone use and brain tumours in the CERENAT case-control study. Occup Environ Med doi:10.1136/oemed-2013-101754

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.