Le talc en cosmétique est-il dangereux pour la santé ?

© Istock

Le talc en cosmétique est parfois sujet à controverse. Il est soupçonné d'être irritant pour les voies respiratoires voire cancérigène. Malgré les inquiétudes, le talc demeure-t-il un ingrédient sûr ?

PUB

Le talc, c’est quoi ?

Le talc est un minéral naturel de la même famille que l’argile. Il est obtenu par réduction en poudre du silicate de magnésium. Le talc est utilisé dans bien des domaines : en céramique, pour le revêtement des toitures, dans la nourriture (dans le riz ou les chewing-gums notamment)... En cosmétique, il est surtout utilisé pour ses propriétés absorbantes.

PUB
PUB

Pourquoi utiliser le talc en cosmétique ?

Son pouvoir absorbant et matifiant en fait un actif prisé en cosmétique pour les soins matifiants, anti-transpirants. Il confère aux produits un toucher soyeux, améliore la rétention des parfums, offre une meilleure adhérence des textures et assure une bonne dispersion des pigments. C’est par ailleurs un actif bon marché, inodore, blanc et inerte qui peut être facilement mélangé aux autres ingrédients. C’est pourquoi le talc en poudre ou mélangé à une huile ou un beurre entre dans la composition de bon nombre de cosmétiques : déodorants, poudres de maquillage, ombres à paupières, produits pour l'hygiène féminine, soins pour bébés, poudres pour le corps, et dans une moindre mesure dans des crèmes, des rouges à lèvres, shampoings...

De manière générale, c’est un talc relativement pur (à 95 %, 98 %) qui est utilisé dans les cosmétiques et poudres pour bébé.