Tako-tsubo : quand le coeur se brise littéralement

© Istock

Coeur brisé pour de vrai ? Comment un chagrin d'amour peut provoquer une crise cardiaque ? Le Tako-tsubo, communément appelé "syndrome du coeur brisé", peut donner l'illusion d'une crise cardiaque lors d'un choc émotionnel.

PUB

Avoir le coeur brisé n'est plus une simple métaphore. Un choc émotionnel peut briser réellement votre coeur. On l'appelle le "syndrome du coeur brisé" mais son véritable nom est Tako-tsubo.Il provoque les symptômes d'une crise cardiaque sans que ça en soit véritablement une. Mais ce syndrome oblige tout de même à se rendre à l'hôpital.

Des cardiologues japonais observent pour la première fois ce syndrome dans les années 1990 et lui donnent le nom de Tako-tsubo, un pot en céramique utilisé par les pêcheurs japonais pour piéger les poulpes.

Pourquoi un tel choix de nom ? Car quand il se contracte le coeur prend la forme d'un Tako-tsubo. Le ventricule gauche gonfle alors comme un ballon et provoque l'illusion de faire un infarctus, c'est-à-dire une sensation d'oppression, une douleur dans la poitrine et des difficultés respiratoires et des palpitations.

PUB
PUB

Le Tako-tsubo au coeur d'une étude

Afin d'aller plus loin et de véritablement vérifier ce qui avait été découvert une étude internationale a été menée entre 1998 et 2014. 1750 patients ont été étudié et les résultats, publiés dans le New England Journal of Medicine, vont dans le sens du "syndrome du coeur brisé".

En effet, dans 30% des cas, la pathologie avait une origine émotionnelle. En ce qui concerne les autres, il s'agissait d'un stress physique.De plus, les femmes semblent plus facilement touchées par ce syndrome (90 % des cas); il s'agit principalement de femmes ménopausées d'environ 66 ans.

Mais rassurez-vous : seulement 2.2 % de la population seraient touchés par le Tako-tsubo.

Un retour à la normale après un traitemement

Le Tako-tsubo n'est pas irréversible. En effet, après quelques jours - voire semaines - le patient se remet parfaitement sans aucune lésion permanente. Quant au risque d'être touché une seconde fois par un Tako-tsubo, il est très faible mais impossible de l'exclure définitivement.

Dans 20% des cas des Tako-tsubo des complications surviennent. On observe un choc cardiogénique qui suit une chute brutale de la pression artérielle, de l'eau dans les poumons, embolie, arythmie cardiaque, etc.

Si aujourd'hui cette pathologie est de plus en plus diagnostiquée, c'est grâce au progrès des imageries qui permettent de véritablement mieux observer la déformation du ventricule caractéristique au Tako-tsubo. De plus, les analyses sanguines réussissent à montrer le taux de troponine, une protéine qui est un témoin de la souffrance du coeur.

Pour traiter le syndrome du coeur brisé des bêta-bloquants et/ou des inhibiteurs ACE peuvent être prescrits afin de restaurer la fonction cardiaque. En complément, les médecins peuvent prescrire également un anticoagulant pendant un moment.Seuls 1% des patients de la pathologie du Tako-tsubo hospitalisés en meurent.


Publié par Manon Anger, journaliste santé le Vendredi 16 Février 2018 : 11h34
Source : Coeur brisé : une pathologie de plus en plus diagnostiquée. Hospices Civils de Lyon. 14 février 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés