Tako-Tsubo : les symptômes de la maladie du cœur brisé

Publié le 26 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
Le syndrome de Tako-Tsubo, ou maladie du cœur brisé, est une maladie cardiovasculaire relativement rare, ressemblant à un infarctus du myocarde et survenant après un stress intense. On l'appelle également ballonisation apicale.
PUB
© Adobe Stock

Quels sont les symptômes du syndrome de Tako-Tsubo ?

Le syndrome de Tako-Tsubo, ou maladie du cœur brisé, est provoqué par un stress important qui entraîne la libération de catécholamines et d'adrénaline en grande quantité. La fonction ventriculaire est alors altérée avec une base ventriculaire qui fonctionne normalement et une pointe du cœur immobilisée. C'est ce qui confère cette forme particulière au cœur au cours de cette pathologie. Le col est étroit et la pointe est gonflée. Les symptômes se caractérisent comme ceux de l'infarctus du myocarde avec une oppression, une douleur thoracique, un essoufflement et des palpitations. À la différence de l'infarctus du myocarde, les artères coronaires ne sont pas bouchées et le myocarde n'est pas endommagé.

Quels sont les causes et le mécanisme du syndrome de Tako-Tsubo ?

Les causes du syndrome de Tako-Tsubo ne sont pas encore scientifiquement bien établies. Il pourrait exister des facteurs génétiques prédisposant à cette pathologie, mais sans certitude. Certains troubles neurologiques pourraient également favoriser l'apparition de la maladie du cœur brisé. Ce syndrome est plus fréquent chez les sujets de nature anxieuse ou atteints de troubles mentaux. Il est plus fréquemment observé chez les femmes, surtout après la ménopause. Ceci serait expliqué par une moindre résistance au stress des cellules myocardiques de femmes ménopausées en raison de l'insuffisance d'imprégnation œstrogénique. Les cellules myocardiques masculines seraient plus résistantes à l'effet des catécholamines. Une femme sur dix hospitalisée pour infarctus du myocarde est en réalité porteuse d'un syndrome de Tako-Tsubo. La maladie du cœur brisé survient plutôt le matin et au printemps, mais, à ce jour, aucune donnée ne permet d'expliquer ce phénomène.

PUB
PUB

Comment traiter un syndrome de Tako-Tsubo ?

Le syndrome de Tako-Tsubo, souvent pris à tort pour un infarctus du myocarde, bénéficie du même traitement, mais sur une durée beaucoup plus courte. On propose un traitement par médicaments bêta-bloquants et inhibiteurs de l'enzyme de conversion, en raison de leur effet protecteur sur le muscle cardiaque. Ils sont utilisés pendant quelques jours ou semaines, jusqu'à ce que le cœur reprenne une activité normale. Certaines complications peuvent survenir comme une hypotension ou un œdème pulmonaire aigu. Un traitement spécifique de l'œdème pulmonaire par des diurétiques est alors mis en place. Si les symptômes persistent, les bêta-bloquants peuvent être poursuivis pendant plusieurs mois. Une prise en charge du stress et un soutien psychologique sont indispensables chez les sujets ayant présenté un syndrome de Tako-Tsubo. Enfin, une période de réadaptation cardiologique peut être bénéfique pour éviter la récidive. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :