Tabac : arrête ton cinéma !

Le thème choisi par l'OMS pour la « Journée mondiale sans tabac », le 31 mai prochain, est « cinéma et mode sans tabac ». Parce que, comme le rappelle l'OMS : « le cinéma et la mode façonnent le marché et dictent ce qui se fait et ne se fait pas, fixent et renforcent les normes de beauté, de succès et de divertissement, suscitent les rêves et les fantasmes des jeunes et des moins jeunes ».
PUB

Le projet SmokeFreeFilms, lancé à l'Université de médecine de San Francisco, souligne pour sa part que la présence de plus en plus répandue du tabac dans les films « contribue à donner l'impression que la majorité des gens trouvent normal de fumer ou d'être victimes du tabagisme passif ». Un visionnage de 157 films produits aux Etats-unis en 2002 (ayant rapporté plus de 500 000 dollars) a pointé que les 3/4 d'entre eux mettaient en scène des fumeurs ou incluaient des plans montrant des paquets de cigarettes ou des publicités pour le tabac.

Par ailleurs, une étude menée aux États-Unis a montré que les adolescents non-fumeurs, dont les acteurs préférés fument à l'écran, adoptent 16 fois plus que les autres des attitudes positives à l'égard du tabac, et que 31% des adolescents qui ont vu plus de 150 scènes où l'on fume au cinéma, au théâtre, dans des vidéos ou à la télévision ont eux-mêmes expérimenté la cigarette contre 4% seulement des adolescents qui ont vu moins de 50 scènes.

PUB
PUB

De même, le monde de la mode constitue un vecteur de communication privilégié pour les cigarettiers, notamment par le parrainage de défilés et l'association de la minceur des mannequins et de la cigarette, autant de procédés qui touchent plus particulièrement les jeunes filles chez qui les études révèlent un développement préoccupant du tabagisme (en termes de prévalence et de précocité de l'initiation).

L'OMS conclut ainsi : « le cinéma et la mode ne peuvent être accusés de provoquer le cancer ; mais ils ne sont pas tenus de promouvoir un produit qui le fait ».

L'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) apportera bien sûr sa contribution à cette journée mondiale et cherchera à nouer des partenariats avec les milieux de la mode et du cinéma afin de les inciter à se mobiliser contre le tabac, en les sensibilisant à l'influence que peuvent exercer des modèles positifs de fumeurs et en leur rappelant les termes de la loi Evin.

Publié le 28 Mai 2003
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Madeline A.
Voir + de sources
Dalton, 'Relationship between parental restrictions on movies and adolescent use of tobacco and alcohol ", enquête auprès de 4 544 élèves de 10 à 14 ans dans le New Hampshire et le Vermont.