Le syndrome des jambes sans repos : une journée pour s’informer

© getty

À l’occasion de la Journée internationale du syndrome des jambes sans repos (ou maladie de Willis Ekbom), l’Association France Ekbom organise les 21, 22 et 23 septembre des évènements pour informer sur cette maladie et inciter les personnes touchées à consulter et à bénéficier d’un traitement pour atténuer leurs souffrances...

PUB

Trois jours pour inciter les personnes affectées à consulter

Le saviez vous ?

Le syndrome des jambes sans repos a été rebaptisé « maladie de Willis-Ekbom » le 15 septembre 2011 sur décision de la communauté scientifique internationale.

Selon l’Association France Ekbom, de nombreuses personnes affectées du syndrome des jambes sans repos subissent leur maladie sans savoir de quoi il s’agit, sans mettre un nom sur leur souffrance, et donc sans bénéficier d’un traitement. Pourtant, cette maladie neurologique se soigne et on peut retrouver « une qualité de vie quasi normale ».

Le syndrome des jambes sans repos c’est quoi ?

Cette maladie se caractérise par des fourmillements, des picotements ou des démangeaisons, voire des douleurs insupportables (décharges électriques, sensations de torsion ou d'écrasement des membres). Ces symptômes ne se manifestent qu’au repos et tendent à s'aggraver le soir et la nuit. « Dans les formes les plus sévères, ils apparaissent également tout au long de la journée, dès que le patient tente de se reposer ».

Le syndrome des jambes sans repos est un trouble neurologique qui a aussi une composante héréditaire. C’est ainsi que l’on retrouve souvent cette maladie sur plusieurs générations d'une même famille. Certains facteurs déclenchants ou aggravants ont été identifiés : carence en fer, en vitamines B12, B9, diabète, insuffisance rénale…

PUB
PUB

Que retenir en pratique ?

Cette maladie touche 8,5 % de la population française dont 3 % de façon sévère à très sévère.

« Vos jambes vous gênent, vous ressentez des démangeaisons, des piqûres, ou même de vraies douleurs et êtes obligé de vous relever pour marcher afin que cessent ces symptômes » ? Parlez-en avec votre médecin et rendez-vous chez un neurologue car il peut s’agir d’un syndrome des jambes sans repos. La mise en place d’un traitement vous permettra « de retrouver une qualité de vie acceptable et des nuits reposantes ».

Pour en savoir plus : www.france-ekbom.fr.

Publié le 20 Septembre 2013 | Mis à jour le 20 Septembre 2013
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Communiqué de presse de l’Association France Ekbom, 12 septembre 2013.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés