Syndrome d’alcoolisation fœtale : zéro alcool pendant la grossesse !

Des nouveaux outils de dépistage

Pour l’Académie de médecine, il est urgent de renforcer la prise en charge du syndrome d’alcoolisation fœtale en utilisant les auto-questionnaires remis aux futures mamans « qui permettent sans les culpabiliser de surmonter l'écueil du déni » et de rechercher une alcoolémie chronique grâce à une simple analyse de cheveux de la mère et un dosage dans le méconium (matière expulsée dans les premières selles du bébé après l’accouchement) du fœtus. Capables de mesurer à postériori la concentration des métabolites dérivés de l’éthanol, ces deux nouveaux biomarqueurs sont largement utilisés dans les pays anglo-saxons mais pas en France.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Rapport « Alcoolisation fœtale : de nouveaux outils efficaces au service des mères et des enfants en danger », Académie de médecine, 24 mars 2016.
La rédaction vous recommande sur Amazon :