Suicide des jeunes : la prévention avant tout

Deuxième cause de mortalité pour les moins de 24 ans, derrière les accidents de la route, le suicide est un véritable fléau chez les jeunes...

PUB

50 000 adolescents tentent de se suicider chaque année. Un geste qui résonne moins comme le désir de mourir que la volonté d'attirer l'attention sur un mal être qui leur paraît insoluble. L'adolescence est une période sensible qui multiplie les causes d'anxiété et pousse aux comportements à risque.

Crise d'adolescence ou envie suicidaire ?

L'adolescence est une période difficile où le jeune se construit. Des transformations physiques et psychologiques qui ne sont pas toujours évidentes à vivre et qui poussent l'adolescent à des comportements à risque. Plus vulnérable, l'adolescent porte son mal être comme une croix. La frontière entre la "simple" crise d'adolescence et l'envie suicidaire est souvent mince. Les comportements d'agressivité et de repli sur soi, fréquents à l'adolescence, camouflent parfois les signaux servant à alerter d'un risque de suicide. L'idée de suicide séduit les plus jeunes. Solution de l'extrême, désir de mettre un terme à ses souffrances, volonté de défier la mort comme un jeu dont il ne prend pas vraiment conscience des conséquences, l'adolescent aime flirter avec le pire pour se faire peur. Un élément déclencheur comme un traumatisme, une rupture, un conflit, peut être à l'origine d'un passage à l'acte. Les raisons du mal être se concentrent alors et convergent vers la tentative de suicide.

PUB
PUB

Les raisons du suicide

Il n'y a pas qu'une seule cause responsable du suicide chez les jeunes. "Un ensemble de facteurs de risques s'accumulent pour pousser le jeune à passer à l'acte, explique Sylvie Rodé, responsable du service écoute téléphonique de Cap Ecoute. Un constat d'échec scolaire, une peine de cŒur qui pousse au désespoir, des problèmes relationnels dans la famille, avec ses amis, les raisons se multiplient et poussent l'adolescent à vouloir sortir d'une situation douloureuse par tous les moyens." Car le suicide chez les plus jeunes ne représente pas tant un désir de mourir qu'un moyen de faire cesser une souffrance dont il ne voit pas la fin. Au contraire du suicide chez les adultes qui reflète davantage une volonté de se tuer. "Les tentatives de suicide chez les adolescents ressemblent essentiellement à des appels au secours. Ils tentent d'attirer l'attention sur leurs problèmes comme ils le peuvent quand toute communication est rompue", souligne Sylvie Rodé. Un SOS à prendre au sérieux pour leur venir en aide au plus vite.

Publié par Louise Castillon, journaliste santé le Lundi 22 Septembre 2008 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 22 Octobre 2010 : 11h11
Source : Côté santé, septembre 2008.