Stratégie diététique pour les fêtes

Impossible d'échapper à " la grande bouffe " de fin d'année. Et d'ailleurs, pourquoi se priver de ces plaisirs familiaux et amicaux ? Mieux vaut gérer réveillons et déjeuners festifs pour éviter " crise de foie ", gueule de bois, ou les kilos en plus.
PUB

A partir d'aujourd'hui et entre Noël et le 31 décembre

Mangez le moins gras possible.

Dispensez-vous de ce qui est particulièrement riche en lipides : charcuteries, fromages fermentés, pâtisseries, sauces trop riches en beurre mais aussi en huile, comme la mayonnaise, la rémoulade, etc.

Faites vos salades et accommodez vos crudités avec un tout petit peu d'huile, même si elle est d'olive ou de tournesol.

Elles sont aussi grasses que les autres, même si elles sont bonnes pour les artères !

PUB
PUB

Les Menus minceur équilibrés sont le modèle d'une alimentation légère. En les utilisant, vous vous préparez bien pour les excès de fin d'année.

Prenez des forces : couchez-vous de bonne heure de façon à ne pas être en déficit de sommeil à la fin du mois. Quand on est fatigué, on supporte encore moins bien les excès.

Même si le temps ne s'y prête pas vraiment, allez marcher. Aérez-vous un maximum : tout votre organisme en bénéficiera et vous serez plus en forme pour le marathon des Fêtes.

Il est temps de prévoir vos menus. Les produits incontournables ne sont pas, finalement, aussi catastrophique qu'on croit.

Homard, langouste et autres crustacés

Ils sont riches en protéines et ne contiennent pas de lipides (gras). En revanche, les sauces traditionnelles qui les accompagnent en sont bien pourvues, comme la traditionnelle mayonnaise.

Vous pouvez remplacer celle-ci par une sauce à base de crème (bien moins grasse que l'huile), de jus de citron et de fines herbes. Délicieuse et plus originale.

Publié le 03 Décembre 2003 | Mis à jour le 05 Décembre 2011
Auteurs : Paule Neyrat, Diététicienne