Sportif : la bonne dose de protéines

La nutrition est un composant essentiel qui conditionne les performances physiques du sportif. Les protéines jouent par ailleurs un rôle très important dans l'amélioration des performances, surtout depuis l'utilisation courante de suppléments protéiques. L'Afssa a jugé nécessaire de rappeler les besoins en protéines des sportifs d'endurance et des sportifs de force.
Publicité

Recommandations sur les besoins protéiques des sportifs

L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) vient de publier un rapport sur les besoins nutritionnels des sportifs, avec une partie consacrée aux protéines. Elle a été amenée à formuler des recommandations pratiques pour deux catégories de sportifs : d'endurance et de force. En effet, si les protéines conditionnent les performances musculaires, les apports doivent être suffisants, tout en veillant à ne pas tomber dans l'excès.

Publicité
Publicité

Quels sont les besoins en protéines des sportifs d'endurance ?

Les apports nutritionnels conseillés sont de 1,2 à 1,4 g de protéines par kg de poids corporel, soit 84 à 98 g par jour pour un sportif d'endurance de 70 kg. Toutefois, les apports varient avec l'intensité et la fréquence des entraînements. Ainsi, l'estimation indiquée ci-dessus s'applique à un sportif s'entraînant 1 à 2 heures par jour, 4 à 5 jours par semaine. D'après les données disponibles, la grande majorité des sportifs d'endurance couvrent largement leurs besoins en protéines. En revanche, comme ils ont tendance à consommer beaucoup de produits riches en glucides, ils ont des apports en protéines d'origine végétale assez élevés, d'où un risque de déséquilibre en acides aminés (composants des protéines). Il est donc recommandé de varier davantage les sources de protéines animales et végétales, afin de couvrir les besoins et la diversité des acides aminés essentiels.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 02 Juin 2008 : 02h00
Source : Rapport de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), 14 mai 2008, www.afssa.fr.