Son fils découvre son cancer du sein pendant qu’elle l’allaite

Publié le 09 Juillet 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
L'allaitement est un moment privilégié pour créer des liens avec son enfant. Pour Joanne Carr, 37 ans, cela lui a également sauvé la vie. Elle a, en effet, découvert la présence d'une tumeur dans son sein lorsque son fils de 14 mois a refusé de boire son lait.
© Istock

Joanne Carr n'a jamais eu aucun problème pour allaiter son fils Dougie jusqu'en 2015. Mais ensuite tout a changé. En effet alors âgé de 14 mois, il a commencé à refuser à nourrir à son sein droit. L'infirmière britannique explique à la presse britannique “Il était tout simplement plus intéressé et refusait le lait du sein droit. En revanche, il se nourrissait bien à l'autre. J'ai pensé que j'avais un conduit bloqué ou quelque chose. C'était très étrange”.

Inquiète, la jeune mère a alors palpé sa poitrine et senti une masse dans le sein délaissé par l’enfant. Elle a pris rapidement rendez-vous chez son médecin. Il lui a prescrit des antibiotiques et lui a dit de revenir si la boule ne se résorbait pas.

Face à la persistance de la grosseur, elle a été dirigée vers un spécialiste du Royal Liverpool Hospital. “J'étais vraiment inquiète à ce moment-là. Mon instinct me disait que quelque chose n'allait pas. J'ai commencé à me dire que cette masse n'était pas normale”. Et les différents examens passés ont confirmé son intuition.

Les médecins lui ont confirmé qu'elle avait une forme agressive de cancer du sein : un carcinome canalaire. C'est un cancer qui se propage aux canaux lactifères, les canaux qui acheminent le lait.

Les médecins ne savent pas précisément pourquoi Dougie ne voulait plus boire le lait de sa mère. Toutefois, la grosseur de 2 cm était proche du mamelon, il est donc possible qu'elle gênait les lèvres du petit lorsqu'il tétait.

Un traitement long et difficile

“Les médecins m'ont dit que c'était un cancer agressif mais traitable. J'étais complètement vidée”. Malgré le choc, la maman célibataire a décidé de se battre pour son bébé et sa fille aînée. Elle a subi 8 chimiothérapies entre 2015 et mars 2018. Elle a aussi perdu ses cheveux et été opérée pour enlever les résidus du cancer.

C'est en avril 2018 que les docteurs lui ont annoncé qu'elle était n'avait plus de trace de la maladie. Et, elle est en rémission depuis.

“J'étais très émotive quand je l'ai appris. La chimiothérapie était terrible. J'étais tellement malade. Et ce n'était pas du fait du cancer”. Cette expérience a décidé l'infirmière à suivre une formation pour se spécialiser en chimiothérapie. Toujours en arrêt maladie, elle espère pouvoir débuter ses cours l'année prochaine.

Concernant son petit garçon qui a désormais 5 ans, Joanne Carr confie “Je lui dois la vie. C'était un miracle complet. Si je n'avais pas eu Dougie peut-être que je n'aurais jamais trouvé la grosseur”. Elle reconnaît également “Je lui pardonne tout maintenant, je le gâte. Je serais perdu sans lui”. Et elle conclut, “il m'a sauvé la vie, sans aucun doute. C'est un petit ange”.

Cancer du sein : quand consulter ?

Toute anomalie dans un sein est un signe d’alerte. Les signes peuvent être

  • une boule dans le sein ;
  • une modification de la forme ou de la taille du sein ;
  • une masse dure indolore sous une aisselle ;
  • une rétractation ou déviation du mamelon ;
  • une rougeur, un œdème et une chaleur d'une zone du sein ;    
  • un aspect de peau d’orange au niveau du sein ;
  • une douleur mammaire localisée ;        
  • un écoulement mammaire verdâtre ou coloré de sang.
La rédaction vous recommande sur Amazon :