Le sommeil facilite vraiment l’apprentissage

© Istock

Lorsque l’on dort, le cerveau continue de fonctionner et c’est particulièrement utile pour les apprentissages. À la veille de la rentrée scolaire, des chercheurs français de l’Université de Lyon démontrent les effets bénéfiques d’une nuit de sommeil sur la mémoire des étudiants.

Publicité

Le sommeil est utile pour la mémoire des étudiants

Il a été demandé à 40 participants d’apprendre une série de 16 mots de swahili, une langue africaine, dans la matinée pour la moitié d’entre eux, avec un test de rappel en soirée, ou en soirée avec une session de rappel le lendemain matin. Aucune différence de performance n’a été notée lors de la séance d’apprentissage initial. En revanche, alors que les sujets du premier groupe se souvenaient en soirée de 7,5 mots sur 16, les sujets qui avaient dormi avant la séance de rappel avaient retenu 10 mots sur 16.

Publicité
Publicité

Cet avantage du petit somme entre deux séances d’apprentissage persiste puisqu’ensuite il a fallu 6 essais pour mémoriser les 16 mots aux sujets du premier groupe, contre 3 essais pour les autres.

En revanche, cette démonstration n’est pas valable pour les seniors, en raison probablement d’une structure du sommeil qui diffère progressivement avec l’avancée en âge…

Bien dormir pour bien apprendre

On retiendra que le sommeil améliore les capacités mnésiques des étudiants et qu’il est préférable de faire une bonne nuit de sommeil plutôt qu’une nuit blanche sur ces livres et cahiers. Raison de plus d’éteindre tous les écrans avant le coucher pour éviter les difficultés d’endormissement ! En effet, nombre d’enfants et d’ados sont déjà en dette de sommeil alors que la stimulation induite par les ordinateurs, télés, smartphones, tablettes et autre console de jeux est largement accusée.

Mots-clés : Le sommeil, La memoire
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 24 Août 2016 : 10h53
Mis à jour le Mercredi 24 Août 2016 : 10h53
Source : Médicale Pscychologie Science, étude financée par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et soutenue par le Labex Cortex de l’Université de Lyon, août 2016, http://www.psychologicalscience.org/index.php/news/releases/sleep-makes-relearning-faster-and-longer-lasting.html.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés