Le fragile sommeil des adolescents

© Istock

Les ados négligent souvent leur sommeil. Ils finissent ainsi par accumuler des dettes de sommeil qui détériorent leur forme physique et intellectuelle, et entravent leur réussite scolaire... Pourquoi et comment en arrive-t-on à une telle situation ?

Publicité

Le temps de sommeil est insuffisant chez les ados

Développement physique et intellectuel, capacité de mémorisation, réussite scolaire, santé, forme, etc., le sommeil joue un rôle dans tous ces domaines. Or trop souvent le sommeil des ados est insuffisant. Les adolescents ont beaucoup de contraintes scolaires et environnementales. Ils aiment sortir, s'amuser, regarder la télé, autant d'intérêts qu'ils pratiquent très souvent au détriment de leur sommeil, quand ce n'est pas pour leurs devoirs… De toute façon, le sommeil n'est pas une priorité quand on est ado !

Publicité
Publicité

Quand manque de sommeil rime avec baisse de la concentration et des capacités d'apprentissage

De ce fait aussi, ils connaissent mal le fonctionnement du rythme veille/sommeil et leurs besoins réels dans ce domaine. Résultat, les horaires, la qualité et la durée totale de leur sommeil ne sont pas toujours en adéquation pour développer une forme physique et intellectuelle compatible avec la scolarité. Leurs capacités d'apprentissage, leur concentration diminuent, tandis qu'ils deviennent somnolents la journée, à la maison et/ou en classe, voire déprimés.

Quels sont les besoins en sommeil des ados ?

Même à l'aube de l'âge adulte, le sommeil est encore important à l'adolescence. Les besoins sont de 9 à 11 heures de sommeil. En réalité, les ados ont plutôt tendance à dormir moins de 8 heures par nuit. Avec un tel score, rien d'étonnant à ce qu'ils tentent de se rattraper le week-end en faisant des grasses matinées interminables. Certes, c'est déjà ça, mais il ne faut pas oublier que les heures de sommeil en matinée ne sont pas aussi bénéfiques que celles du milieu de nuit.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 07 Septembre 2009 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 24 Avril 2015 : 17h34
Source : Olivier Follin & Stéphanie Condis, " Je dors mal !", Éditions Les carnets de l'info.