Adolescents : pourquoi ont-ils du mal à se lever le matin ?

C'est un fait, s'il a 16 ans, vous avez du mal à le réveiller pour aller au lycée !

Est-ce la flemme ? Le manque de motivation ? Le signe d'une génération « trop gâtée » ?

Apparemment non ! La science a des explications à ce phénomène qui énerve souvent les adultes !

Publicité

Le sommeil des adolescents dépend du tempo de la mélatonine

« Il semblerait, explique Mary Carskadon (1), que le cerveau des adolescents ne soit pas sensible à la lumière de la même manière que celui des adultes. Il serait moins sensible à la lumière le matin, et plus sensible à la lumière le soir ». Or, le soir, quand l'intensité lumineuse diminue, le cerveau produit une hormone, la mélatonine qui prépare le corps à s'endormir. Le matin, au contraire, quand la lumière du jour revient, le taux de mélatonine baisse.

Publicité
Publicité

Le sommeil de l'ado est décalé

Chez l'adolescent, le taux de mélatonine s'élève plus lentement le soir, et son corps n'est pas prêt à dormir rapidement. La nuit de sommeil commence donc plus tard. Il aurait ainsi besoin de dormir davantage le matin. Et c'est ce qu'il fait, quand il peut. Mais les horaires fixés par les adultes lui commandent souvent de se lever quand il n'a pas eu son content de sommeil.

Résultat, les adolescents ne dorment pas suffisamment. Mary Carskadon observe que, « en moyenne, ils dorment 7,5 heures par nuit pendant le temps scolaire. Et un quart d'entre eux dort 6,5 heures ou moins. Alors, quand vous comparez leur temps de sommeil réel, et les 9h 1/4 de sommeil dont ils ont besoin pour être le lendemain en état normal d'éveil, il est sûr qu'ils sont en dette de sommeil nuit après nuit. »

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 31 Mai 2005 : 02h00
Mis à jour le Mardi 01 Septembre 2015 : 16h37