Soleil, je t'aime moi non plus !

Chaque année, dès le printemps, les publicités refleurissent pour vous aider à préparer votre peau au soleil.

Capsules, crèmes, séances d'UV, jus de carotte, quelles sont les solutions vraiment efficaces pour protéger votre épiderme et vous assurer une peau de vahiné ?

Publicité

En pharmacie comme en supermarché, les rayons se sont à nouveau remplis de compléments alimentaireset crèmes en tout genre et les filles aux jambes longilignes sont elles déjà bien dorées dans votre écran télé.

On en oublierait presque que face au retour du soleil le mot d'ordre est avant tout la prudence. Et ce, dès les premiers rayons.

Se préparer

Les premières balades au soleil et les premiers pique-niques se profilent, le soleil est présent mais timide et on ne se méfie pas. Pourtant, dès que vous avez tombé la doudoune et l'écharpe c'est là que votre peau a besoin d'être préparée. En amont donc, vous avez le choix parmi la panoplie des compléments alimentaires pour lesquels il convient de privilégier les compositions les plus naturelles possibles.

«Un conseil pour choisir les compléments alimentaires pour préparer sa peau au soleil est de bien lire les composants, note Marie Despeyroux, directrice des laboratoires Nutrimetics. Les compléments à base de carotènes végétaux, comme la lutéine, extrait du souci qui est un pigment caroténoïde que l'on retrouve dans la rétine de l'œil et qui la protège des méfaits du soleil sont à privilégier. Ou bien encore le lycopène, extrait de la poudre de tomate qui constitue un puissant antioxydant et atténue les allergies au soleil. Ce sont des principes actifs naturels très efficaces, notamment pour les personnes qui font des allergies au soleil.»

Publicité
Publicité

En plus de vous protéger, ces compléments activent la coloration de la peau. Un mois avant, pendant et un mois après, ces gélules, dont certaines protègent également les yeux et les cheveux, sont particulièrement conseillées pour les peaux claires et sensibles.

Une peau hâlée avant l'été

Préparée de l'intérieur, vous souhaiteriez peut-être que votre peau respire déjà l'exotisme avant même de vous être exposée. Les laits auto-bronzants sont dans ce cas à privilégier. La peau se colore uniformément sous l'action d'une molécule, la DHA (dihydroxyacétone) associée à des AHA (acides de fruits) qui eux lissent la surface de l'épiderme. Grâce à l'oxydation des cellules superficielles de l'épiderme, les autobronzants provoquent une coloration de la peau qui dure en moyenne quatre à six jours. Cette coloration s'élimine progressivement lors de la desquamation de la peau. Subterfuge peut-être mais sans risque, contrairement aux séances d'UV.

«On constate au fur et à mesure des années que le facteur de vieillissement de la peau est le même pour une peau confrontée aux UV artificiels ou au soleil, commente Hélène Degrande, conseillère esthéticienne et formatrice chez H2O at Home. Normalement, on conseille de ne pas faire plus de 10 séances d'UV par an, le souci est que bien souvent les gens dépassent cette prescription.»

 
Publié par Laura Houeix, journaliste santé le Lundi 28 Mai 2012 : 00h00
Mis à jour le Mardi 29 Mai 2012 : 13h27
Source : Magazine Côté Santé