Prévention du diabète de type 2 : régime et exercice physique valent mieux que les médicaments

Publié le 25 Février 2002 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
La perte de poids et l'exercice physique constituent la meilleure solution pour prévenir le diabète chez les personnes à risque. Ces changements de mode de vie permettent à eux seuls de réduire de moitié les risques d'apparition d'un diabète. Ces résultats sont très supérieurs à ceux obtenus avec un traitement classique.
© Istock
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Plus de 3 millions de Français diabétiques

Le diabète de type 2 touche plus de 3 millions de personnes en France, une incidence qui continue à augmenter tous les ans.

Pour prévenir cette progression du diabète, la perte de poids et l'exercice physique sont fortement recommandés. Ce n’est qu’en 2e intention et en cas de diabète avéré que l’on recourt en plus à un traitement médicamenteux, le plus souvent la Metformine, pour améliorer la sensibilité à l’insuline et diminuer le sucre en excès dans le sang.

Il y a quelques années, une enquête parue dans le New England Journal of Medicine a permis de comparer les effets d'une modification du mode de vie à ceux obtenus avec un traitement classique à la Metformine.

Diabète : effets des médicaments versus hygiène de vie

Les chercheurs ont suivi plus de 3200 personnes âgées en moyenne de 51 ans sur une période de trois ans. Aucune d'elles n'était encore diabétique au moment de leur inclusion dans l'étude, mais toutes présentaient des symptômes pouvant présager l'apparition prochaine d'un diabète de type 2 (obésité, glycémie élevée à jeun ou après absorption de glucose).

Ces personnes ont été réparties en trois groupes :

  • Le premier groupe de patients a reçu une substance inactive (placebo) et a constitué le groupe témoin.
  • Le deuxième groupe a reçu un traitement à base de Metformine.
  • Le troisième groupe a été soumis à un régime alimentaire et était astreint à 2 heures et demie d'exercice physique hebdomadaire au minimum. Les personnes de ce groupe ne recevaient aucun médicament par ailleurs.

Exercice + régime = deux fois moins de diabète

À l’issue d'une période d'observation de trois ans, les personnes devenues diabétiques dans chacun des trois groupes ont été comptabilisées.

  • On constate que le suivi d'un régime associé à une pratique d'exercices physiques permet de réduire de 58 % les cas de diabète comparativement au groupe témoin.
  • Cette baisse n'a été que de 31 % dans le groupe traité par la Metformine.
  • Ces résultats restaient vrais quelle que soit la tranche d'âge.

La prise en charge doit se faire avant l'apparition du diabète

Ces chiffres signifient qu'il est possible de prévenir l'apparition d'un cas de diabète sur 7 en améliorant tout simplement l'hygiène de vie des patients à haut risque.

Le ratio n'est que de 1 pour 14 avec la Metformine sur une période de trois ans.

Ces résultats sont en accord avec les recommandations actuelles, préconisant des mesures hygiéno-diététiques pour prévenir le diabète et réservant le traitement médicamenteux aux cas de diabète avéré non contrôlé par l'hygiène de vie, d'autant plus que la Metformine n'est pas dénuée d'effets secondaires (diarrhées, nausées, vomissements).

La prévention du diabète est efficace

Le diabète de type 2 n'est donc pas une fatalité. Cette maladie peut être prévenue par une prise en charge suffisamment précoce, c'est-à-dire intervenant avant que la maladie ne se déclare.

L’objectif est donc aujourd’hui d’inciter les personnes à risque de diabète à mettre en œuvre les mesures préventives.

En pratique, un excès de poids ou une obésité, associé(e) à des perturbations du taux de sucre sanguin doivent amener à une surveillance médicale rapprochée et à modifier son mode de vie.