Et si vous choisissiez de bonnes tomates ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 18 Juin 2014 : 08h18
Mis à jour le Mercredi 18 Juin 2014 : 08h35
© Istock

La grande majorité de la production de tomates est industrielle : elles sont cultivées dans d’immenses serres, hors sol, le pied dans de la laine de roche. Elles sont nourries par un goutte-à-goutte. Le tout est dirigé par un programme informatique. Certaines, mais pas toutes heureusement, sont gavées de pesticides. 

Publicité

Voilà pourquoi vous devez absolument aller au marché et choisir des tomates qui viennent de petits producteurs.

Vous aurez des tomates qui ont poussé naturellement, le pied dans la terre, les feuilles et les fruits à l’air et au soleil !

Elles ne seront pas forcément régulières, certaines seront biscornues mais elles seront bien meilleures.

Beaucoup d’entre eux vous offrent maintenant des variétés anciennes comme la noire de Crimée, la Green zebra (zébrée de vert comme son nom l’indique), la tomate ananas, la cornue des Andes etc.

Publicité
Publicité

Et la vraie cœur de bœuf.

Il y a tout un scandale autour de cette variété. Pour profiter du retour aux tomates anciennes, certaines coopératives se sont mises à cultiver cette cœur de bœuf après l’avoir trafiquée afin qu’elle réponde aux critères de robustesse et de conservation de la grande distribution. Les voilà heureusement traquées par la Répression des Fraudes.

La vraie cœur de bœuf est en forme de cœur pointu et sa chair est très charnue et juteuse. Elle est grosse mais pas énorme et elle peut être rouge ou rose.

Une excellente émission de France 5 : « Tomate à la recherche du goût perdu » est rediffusée ce soir à 23 h 45. Ne manquez pas de l’enregistrer !

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 18 Juin 2014 : 08h18
Mis à jour le Mercredi 18 Juin 2014 : 08h35
PUB
PUB