Et si le vaccin contre la grippe protégeait de l’infarctus et de l’AVC ?

Cette donnée pourrait motiver nombre de personnes à se faire vacciner cet hiver contre la grippe.En effet, une étude canadienne vient de conclure que les personnes vaccinées contre la grippe divisent par deux leur risque de faire un infarctus ou un accident vasculaire cérébral !
© getty

Deux fois moins d’infarctus chez les vaccinés contre la grippe

Au cours de cette analyse, quatre essais cliniques ont été compilés, regroupant un total de 3.227 patients, dont la moitié a été vaccinée.

Un an plus tard, on constate que :

  • Le risque de décès toutes causes confondues a été diminué de 40 % chez les sujets vaccinés par rapport aux non vaccinés.
  • Les risques d’infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral ont été réduits de 50% chez les personnes vaccinées contre la grippe.

Un effet cardioprotecteur du vaccin contre la grippe à confirmer

Attention, ces résultats doivent encore être confirmés par d’autres études, mais il faut savoir que cette protection cardiovasculaire avait déjà été suggérée par des études antérieures.

En attendant, ce potentiel bénéfice cardiovasculaire peut, a minima, être considéré par les personnes à risque cardiaque, dont les sujets âgés.

A noter que justement, le vaccin contre la grippe est déjà officiellement recommandé et gratuit, pour les plus de 65 ans et pour les personnes souffrant d’une maladie cardiaque.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dr Jacob Udell, congrès canadien de santé cardio-vasculaire, octobre 2012. Le Figaro, 30 octobre 2012.