Une sexualité sans risque, ça se prépare avant les vacances

© Istock

Les grandes vacances, ça se prépare. De la réservation à l'achat du maillot de bain, en passant par la crème solaire et la révision de la voiture, la liste est parfois longue et mieux vaut s'y prendre à l'avance. Mais on oublie très souvent un volet essentiel, celui de la prévention sexuelle. Eh bien oui, si l'activité sexuelle est accrue en période estivale, il faut redoubler de vigilance face aux risques de grossesse et d'infections sexuellement transmissibles. Et c'est avant qu'il faut penser à sa contraception !

PUB

Réfléchir à sa contraception avant les vacances

Grossesse non désirée et infections sexuellement transmissibles se faufilent dans la moindre faille. Et les grandes vacances, synonymes de décontraction et de bon temps, sont propices à un certain laisser aller. De plus, c'est la période de l'année où l'activité sexuelle est au plus haut. Pour traverser cette période à risque en toute sécurité, il est indispensable de réfléchir à la contraception idéale et de faire le point sur ses connaissances en matière d'infections sexuellement transmissibles (IST).Depuis une trentaine d'années, le nombre d'interruptions volontaires de grossesse reste stable (200.000 par an) malgré une utilisation croissante des méthodes de contraception et leur grande diversité. Pourquoi ? Le mauvais usage de la contraception est accusé, avec en première ligne, les oublis de pilule. Or la pilule est la méthode la plus utilisée (57%), loin devant le stérilet (22%) et le préservatif masculin (21%). Inversement, les nouvelles techniques qui minimisent les oublis et les erreurs sont très peu employées. Les vacances représentent ici une excellente occasion d'en discuter avec son gynécologue. L'objectif n'est pas d'inciter les femmes à choisir une contraception plutôt qu'une autre, mais de les encourager à choisir celle qui leur convient le mieux, à une période donnée de leur vie (même courte comme les quelques mois d'été...).

A savoir

  • La contraception idéale, c'est celle qu'on n'oublie pas !
  • La seule façon de se prémunir contre une IST, c'est le préservatif !
  • Avant de partir, visite obligatoire chez le gynécologue pour choisir la contraception qui convient le mieux : pilule, pilule sans interruption (sans règles), patch, anneau, stérilet, etc.
    Les solutions sont nombreuses !
  • Rappel, les femmes qui sont sous contraception doivent en plus utiliser des préservatifs pour se protéger des IST ! En d'autres termes, le préservatif est obligatoire avec tout nouveau partenaire.
Publié le 06 Juin 2006 | Mis à jour le 02 Août 2013
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : MEDEC 2006.