Quand le relâchement s'installe ... les MST s'affirment !

On observe un relâchement catastrophique des mesures préventives face au Sida et aux autres MST. Le nombre de nouveaux cas de Sida ne diminue plus mais se stabilise, les tests positifs au virus sont en croissance et on note une hausse brutale des cas de syphilis, notamment en région parisienne. Il est encore temps de réagir et d'adopter des attitudes responsables. Tous à vos préservatifs !

PUB

Selon les données de l'Institut national de veille sanitaire (InVS), tandis que l'activité des centres de dépistage du VIH anonyme et gratuit est stable depuis 1995, le nombre de tests positifs est en augmentation depuis 1998, particulièrement chez les hommes et les femmes en région parisienne. Les diagnostics positifs sont passés de 7,4 pour 1.000 en 1998 à 8,5 en 1999 puis à 9,3 en 2000. Cette hausse est manifeste chez les hétérosexuels et particulièrement chez les femmes de 20 à 49 ans.

PUB
PUB

Le relâchement s'installe, la syphilis aussi

Les cas de syphilis se sont brutalement accrus en 2000 à Paris, particulièrement chez les homosexuels masculins dont la moitié étaient séropositifs. On dénombre déjà 59 nouveaux cas en 2001, contre 28 en 2000, 9 en 1999 et 4 en 1998.

Un relâchement impardonnable

Nombre d'indicateurs témoignent d'un relâchement évident des comportements de prévention. Selon certaines enquêtes, 70% des séropositifs fréquentant régulièrement des sexclubs, des backrooms ou des vidéoclubs ont des rapports non protégés avec des partenaires occasionnels.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 03 Décembre 2001 : 01h00