Sevrage tabagique : le rôle des médecins

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 04 Juin 2003 : 02h00
Le sevrage tabagique est souvent vécu par les praticiens comme une tâche ingrate. Pourtant, le problème du tabac devrait être systématiquement abordé lors de toute consultation d'un patient fumeur, tant les effets du tabagisme sont dévastateurs pour la santé ; on en est malheureusement loin. Néanmoins, former les médecins au sevrage tabagique s'avérerait payant en termes de santé publique.
PUB

Deux équipes de médecins exerçant des fonctions hospitalières en Suisse ont reçu une formation spécifique centrée sur l'éducation thérapeutique du patient ; la première équipe a suivi une formation sur le sevrage tabagique (approche du patient fumeur, sensibilisation aux dangers du tabac, techniques de motivation des patients, moyens d'assurer le sevrage, qu'il s'agisse des techniques comportementales ou des moyens pharmacologiques), tandis que la seconde, servant de témoin, recevait une formation sur la prise en charge des patients présentant une dyslipidémie.

Plus de 250 patients fumeurs, âgés de 16 à 75 ans et qui n'étaient pas spontanément demandeurs d'une aide au sevrage tabagique ont ensuite été invités à participer à l'étude.

Dans le groupe de sujets pris en charge par les médecins ayant suivi une formation spécifique sur le sevrage tabagique, le pourcentage de patients devenus abstinents (13%) était significativement plus important que dans le groupe témoin (seulement 5%). De même, parmi les patients toujours fumeurs, 94% de ceux du premier groupe souhaitaient arrêter contre seulement 80% dans le groupe témoin.

Cette étude témoigne de l'intérêt qu'il y a à former les futurs médecins à la prise en charge des fumeurs. Il s'agit aussi bien de leur apprendre à repérer les fumeurs, à sensibiliser ceux-ci à l'intérêt d'un arrêt aussi précoce que possible, que de les former aux différents moyens, pharmacologiques ou non, d'aider un fumeur souhaitant arrêter.Alors pourquoi ne pas inclure dans le cursus des études médicales une formation sur la prise en charge des patients fumeurs et le sevrage tabagique ?

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 04 Juin 2003 : 02h00
Source : Cornuz J. et coll., Efficacy of resident training in smoking cessation : a randomized, controlled trial of a program based on aplication of behavioral theory and practice with standardized patients. Annals of internal medicine, 2002 ; 136 : 429-437.
PUB
PUB
A lire aussi
Tabac : aidons les jeunes mamansPublié le 25/07/2003 - 00h00

Dans les milieux les plus défavorisés, la prévalence du tabagisme parmi les femmes qui allaitent peut atteindre 60% ! Il est essentiel de développer des programmes de prévention personnalisés. En voici un exemple réussi aux Etats-Unis.

Diabète de type 2 : le tabagisme mis en cause Publié le 09/11/2016 - 18h09

La Journée mondiale du diabète et le "Moi (s) sans Tabac" tombent tous les deux en novembre. Quel rapport ? On le sait trop peu mais le tabagisme est un facteur de risque de diabète de type 2 : le risque d’un fumeur de développer un diabète de type 2 est augmenté de 30 à 40%. Mais la...

Sevrage tabagique : prêt, partez !Publié le 31/12/2003 - 00h00

Profitez des vacances pour vous lancer dans l'aventure du sevrage tabagique. Cette sensation de liberté que vous ressentirez n'a pas de prix. Les nouvelles recommandations de bonne pratique formulées par l'AFSSAPS*, vous expliquent les différentes aides disponibles et vous offrent les clés de la...

Plus d'articles