Serviettes hygiéniques, tampons, coupe menstruelle : que choisir ?

© Adobe Stock

Serviettes hygiéniques, tampons et coupe menstruelle…

En matière de protections hygiéniques, il n'existe pas de bon ou de mauvais choix.

Certaines précautions peuvent cependant être conseillées…

PUB

Alors, pendant les règles, tampons ou serviettes ?

Il n'existe pas de recommandations médicales prônant l'une ou l'autre solution. C'est le confort qui doit motiver le choix de chaque femme.

Attention néanmoins

Pendant les règles, la présence de sang dans le vagin engendre un déséquilibre du pH et de la flore vaginale. Conséquence : les femmes sont plus susceptibles de contracter des infections vaginales (irritations, vaginites, etc.).

Ce n’est généralement pas bien grave, mais ce sont précisément ces désagréments qui aident à déterminer la protection hygiénique qui vous convient le mieux. Si l'une des protections occasionne des problèmes, mieux vaut en changer.

Notez qu'il n'existe pas de règle générale : certaines femmes réagissent mal aux tampons, d’autres supportent moins bien les serviettes hygiéniques.

PUB
PUB

Que penser des serviettes et tampons parfumés ?

Les parfums contenus dans les protections intimes ont tendance à augmenter le risque d'irritation, mieux vaut donc les fuir, surtout si vous êtes sujettes aux irritations.

La nouvelle venue : la coupe menstruelle

Petite coupelle en forme de cloche aux bords arrondis et terminée le plus souvent par une petite tige, la coupe menstruelle en silicone séduit de plus en plus de femmes.

  • Ses utilisatrices apprécient son côté bio et économique, la coupe menstruelle étant réutilisable.
  • Côté pratique : elle s'insère dans le vagin à la manière d'un tampon mais contrairement à ce dernier, elle n'absorbe pas le sang, elle le recueille simplement. Il faut donc la vider en fin de journée. Entre chaque utilisation, il suffit de la rincer à l'eau claire.

    En revanche, à la fin des règles, il faut la stériliser en la faisant bouillir pendant cinq minutes.

  • Les gynécologues n'ont aucune objection : la coupe menstruelle évite au vagin d'être en contact avec le sang, ce qui réduit le risque d'irritations.
  • Son inconvénient : si le flux est important, il faut la vider en cours de journée ce qui n'est pas forcément pratique dans des toilettes publiques.

Quid du syndrome du choc toxique (STC) ?

Le STC est une infection qui peut être causée par les tampons mais cette relation de cause à effet est très rare et n'existe que si on laisse un tampon pendant plusieurs jours de suite. Avec la coupe menstruelle et les serviettes hygiéniques, le risque de STC est réduit.

Publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le Lundi 18 Novembre 2013 : 09h52
Mis à jour le Mercredi 03 Mai 2017 : 11h37
Source : Merci au Dr Squifflet, chef du service adjoint de gynécologie des Cliniques Universitaires Saint-Luc pour sa collaboration à cet article.