La sédentarité est risquée pour le coeur

Les résultats d'une étude à très grande échelle, montrent que l'exercice physique protège de l'infarctus du myocarde. Plus fort encore, cette relation n'est pas liée à l'état de nos artères ! Se sont donc les sédentaires les plus exposés, indépendamment de tout autre facteur de risque.
PUB

Plus de 4 300 volontaires ont été recrutés (3 232 hommes, d'âge moyen 46 ans et 1 128 femmes, d'âge moyen 44 ans). Le test d'effort, a permis d'écarter les sujets à risque de faire un infarctus du myocarde (atteinte des artères coronaires qui irriguent le cœur), soit 12% des hommes et 10% des femmes. Les autres personnes ont été classées en fonction de leur activité physique, et suivies pendant une période de vingt ans. Au terme de cette étude, il s'avère que les risques cardiovasculaires les plus importants, se retrouvent chez ceux qui ont la plus faible activité physique. Soulignons que cette relation est indépendante de l'état initial des artères. Ainsi, tous les sédentaires, ont un risque accru de faire un infarctus du myocarde.

PUB
PUB

En pratique

Jusqu'à présent les facteurs de risque cardiovasculaire étaient surtout liés à l'obésité, l'hypertension, le diabète, etc. Aujourd'hui, nous sommes tous concernés puisqu'il faut ajouter à cette liste le manque d'exercice physique. Ainsi, activer notre système cardiorespiratoire en exerçant une activité sportive régulière est nécessaire à tous.

Publié le 16 Octobre 2000
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : LaMonte, The LDS Hospital Fitness Institute Cohort, Circulation, 2000, 102 : 1623.