Second cancer : comment mieux prévenir le risque ?

© Istock

L'Institut national du cancer (INCa) publie un rapport identifiant les facteurs augmentant le risque de développer un second cancer.

PUB

Le risque de cancer est plus élevé chez les personnes ayant déjà eu un cancer

Une étude américaine a montré que 25 ans après le diagnostic d'un cancer, 14 % des patients ont développé un second cancer, à distinguer des cas de récidives ou d'apparition de métastases. L'Institut national du cancer (INCa) a publié en décembre 2013 un rapport portant sur les facteurs pouvant favoriser le développement d'un second cancer chez l'adulte, afin d'adapter les stratégies de prévention.

En France, on évalue à 3 millions le nombre de personnes ayant des antécédents de cancer, selon des chiffres datant de 2008. Les études épidémiologiques indiquent que, dans la plupart des cas, les personnes ayant eu un premier cancer ont un risque de second cancer égal ou légèrement supérieur à celui de la population générale. Toutefois ce sur-risque de second cancer est variable d'un cas à l'autre.

PUB
PUB

Quels sont les facteurs qui augmentent le risque de développer un second cancer ?

Parmi les facteurs de risque identifiés par l'étude de l'INCa : le jeune âge au moment du diagnostic, la localisation du premier cancer (on peut noter qu'il n'y a pas d'augmentation détectable du risque pour certains cancers, comme le myélome ou les cancers de l'endomètre, du foie et du rectum), l'existence d'une prédisposition génétique à un cancer, certains traitements anticancéreux, mais aussi certains comportements individuels, comme le manque d'activité physique, une alimentation déséquilibrée, une consommation excessive d'alcool ou le tabagisme.

À ce propos, le rapport précise que « l'accompagnement au sevrage tabagique doit, dès à présent, trouver une place particulière dans le parcours de prise en charge en cancérologie ».

Cette étude pointe également l'importance relative de ces différents facteurs selon la localisation du premier cancer. Ces informations soulignent le rôle de la prévention tertiaire, destinées aux anciens malades, et devraient surtout permettre de personnaliser les stratégies de prévention à chaque situation.

Mots-clés : Cancer
Publié le 09 Janvier 2014 | Mis à jour le 16 Janvier 2014
Auteurs : La Fondation ARC
Source : Fondation ARC - Identifier et prévenir les risques de second cancer primitif chez l'adulte.
Voir + de sources
INCa, décembre 2013.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés