Savez-vous protéger votre coeur ?

Pour répondre à cette question, il suffit de lister les bourreaux du coeur et de les combattre. Ensuite, une pincée d'activité physique et un soupcon de mémoire sont requis pour retenir le numéro 15 et le 112 (numéro européen), indispensables pour contacter les secours en cas d'accident cardiaque et sauver des vies.
Sommaire

Surveillez votre taux de cholestérol

Le cholestérol est indispensable à la vie, mais point trop n'en faut, surtout du LDL-cholestérol ou mauvais cholestérol, au risque qu'il s'accumule dans vos artères et finisse par les boucher.

Vous devez mesurer votre taux de cholestérol (à partir d'une prise de sang) une première fois avant l'âge de trente ans (on dépiste ainsi les hypercholestérolémies familiales), puis une deuxième fois avant 45 ans. Ensuite, il faut le mesurer tous les 3 ans à partir de 45 ans si vous êtes un homme et à partir de 55 ans si vous êtes une femme. Et tous les ans si vous êtes atteint de diabète.

En cas d'excès, un régime alimentaire, qui permet notamment de limiter les apports en mauvaises graisses, s'impose en première intention.

A noter que cette notion d'excès dépend de vos autres facteurs de risque (âge, antécédents familiaux de maladie coronaire, tabagisme, hypertension, diabète…).

Surveillez votre tension artérielle

Trop élevée, elle fatigue votre cœur. La limite à ne pas dépasser est de 14 mmHg pour la pression artérielle systolique et de 90 mmHg pour la pression artérielle diastolique ou 14/9 en cmHg.

Les mesures doivent être réalisées au cabinet médical et confirmées au cours de trois consultations successives sur une période de 3 à 6 mois. Chaque consultation comprenant au minimum deux mesures, en position assise depuis quelques minutes et en position debout.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Fédération française de cardiologie, Infos n°8, janvier 2009.