Sauvez votre vue, faites-vous dépister du glaucome !

Publié le 07 Mars 2016 par Brigitte Bègue, journaliste santé
« Ne laissez pas le glaucome vous voler la vue ». Jusqu’au 11 mars, à l’occasion de la Semaine mondiale du glaucome, des bus proposent un dépistage gratuit dans plusieurs villes de France.
PUB

Le glaucome, une maladie invisible

PUB

Le glaucome est dû à une tension oculaire élevée qui finit par détériorer le nerf optique. Non dépisté et traité, il conduit à la cécité. En France, environ un million de personnes sont touchées par cette pathologie dont 400 000 l’ignorent. Pour cause, le glaucome évolue sans aucun symptôme pendant 10 à 20 ans. Quand les premiers signes apparaissent, notamment la perte de la vision périphérique, la vue est déjà altérée et ne peut être récupérée. C’est d’autant plus grave que le glaucome touche en général les deux yeux. Parmi les facteurs de risques : l’âge, les antécédents familiaux, la myopie sévère...

PUB

Dès 40 ans, le dépistage sauve la vue

Le glaucome peut être facilement dépisté en consultant son ophtalmologiste une fois par an à partir de 40 ans. Celui-ci contrôlera la pression oculaire. Si elle est supérieure à 21 mm, il faudra effectuer un champ visuel et examiner l’état du nerf optique. Dans la majorité des cas, le glaucome se soigne avec des collyres à mettre dans les yeux tous les jours, parfois matin et soir, pour ramener la tension oculaire à un niveau normal. C’est un traitement à vie. Quand les gouttes ne suffisent pas, une intervention au laser permet d’évacuer l’humeur aqueuse de l'œil et de stabiliser sa tension. Le dernier recours est la chirurgie.

Source : Brochure de l’Unadev « Ne laissez pas le glaucome vous voler la vue ».
Site : http://www.unadev.com/index.php/bus-du-glaucome/
PUB
Contenus sponsorisés

A lire aussi

Parce que le glaucome est silencieux, il faut consulter un ophtalmologiste à partir de 45 ans

Glaucome : faites-vous diagnostiquer le plus tôt possible

Glaucome : pensez au dépistage dès 45 ans !

Glaucome

Glaucome : 11 points à savoir sur cet ennemi silencieux

Plus d'articles