Rupture d’anévrisme : c’est quoi exactement ?

Comment savoir si l’anévrisme va se rompre ?

Lorsque le renflement prend de l’ampleur, l’anévrisme peut se rompre et devenir mortel.

Sauf s’il s’installe tout près de la peau (une masse pulsatile est alors visible), rien n’indique la présence d’un anévrisme. C’est ainsi que la plupart des anévrismes ne sont découverts que fortuitement à l’occasion d’examen de routine ou d’une imagerie prescrite pour une autre raison.

En revanche, la rupture d’anévrisme s’accompagne d’une douleur très intense. Elle est potentiellement mortelle.

Quel est le traitement de l’anévrisme ?

Tout dépend du diamètre de l’anévrisme.

En deçà de 5 cm, le risque de rupture est faible. Une simple surveillance est mise en place.

Au-delà de 6 cm, l’anévrisme est traité par chirurgie. On remplace la portion abîmée de l’artère par une prothèse. La chirurgie endovasculaire permet aujourd’hui d’introduire un stent (sorte de ressort en métal) à l’intérieur de l’artère pour renforcer celle-ci et empêcher la rupture.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Centre Duke, Encyclopédie pratique de la nouvelle médecine, Editions Robert Laffont.