Risque de cancer du sein : attention aux antécédents familiaux de cancer… de la prostate !

© Istock

Selon une étude canadienne, le risque de cancer du sein est accru en cas d’antécédents familiaux du premier degré de cancer de la prostate. Ainsi, avoir un père, un grand-père, un frère ou un oncle qui a été atteint d’un cancer de la prostate augmente votre risque de développer le cancer du sein.

PUB

Nouveau facteur de risque familial pour le cancer du sein

Outre la génétique, il existe de très nombreux facteurs qui augmentent le risque pour une femme de développer lecancer du sein : l’âge, l’âge de la ménopause, l’alimentation, la consommation d’alcool, l’obésité, le tabagisme, la sédentarité, la grossesse tardive, etc. Mais le plus important est la prédisposition familiale, c’est-à-dire que le risque de cancer du sein est plus élevé pour les femmes qui ont dans leur famille un cas de cancer du sein en lignée directe (mère, grand-mère, tantes, sœurs, filles). A priori, cette prédisposition familiale s’appliquerait aussi aux cas de cancer de la prostate, c’est-à-dire que le risque d’être atteint d’un cancer du sein augmenterait aussi chez les femmes qui ont un parent du premier degré atteint d’un cancer de la prostate (père, grand-père, oncles, frères, fils).

PUB
PUB

Antécédents familiaux : ça vaut le coup de se renseigner !

Cette conclusion provient d’une étude ayant suivi un total de 78.000 femmes, dont 3.506 ont développé le cancer du sein. Les données portant sur leurs antécédents familiaux indiquent que les antécédents du premier degré de cancer de la prostate augmentent le risque de cancer du sein de 14%, voire de 78% pour les cancers du sein diagnostiqués après 50 ans.

On retiendra qu’il ne faut pas oublier de signaler à son médecin tous ses antécédents familiaux, a fortiori en matière de cancer. Et en pratique, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre entourage.

Publié le 10 Mars 2015 | Mis à jour le 10 Mars 2015
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Beebe-Dimmer J.
Voir + de sources
et coll., Cancer, mars 2015.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés