Rhumatismes : les Français cachent leurs douleurs

Les douleurs musculo-squelettiques de type arthrite sont très fréquentes. Nombre de Français en souffrent quotidiennement et, par fatalité sans doute, n'en parlent même pas à leur médecin. Pourtant, pour s'affranchir de leurs petites douleurs, ils en arrivent même à réduire leurs activités physiques...
Publicité

Peu de Français consultent pour leurs douleurs musculo-squelettiques

Toutes les douleurs musculaires et articulaires se répercutent sur les activités quotidiennes. D'où l'importance de ne pas les négliger et de les prendre en charge. Pourtant, selon une étude réalisée en 2002 par un groupe d'experts européens d'Arthritis Action France (AAF), environ 10% des personnes souffrant de douleurs de type rhumatisme attendent une ou plusieurs années avant de consulter.

Publicité
Publicité

Les douleurs rhumatismales sont vécues comme une fatalité

Depuis, une nouvelle enquête baptisée «regards croisés sur les douleurs rhumatismales» menée en 2006 auprès de 800 malades, montre que deux personnes sur trois n'osent pas en parler à leur médecin. Pire, elles s'habituent à leurs douleurs articulaires.

Près de 80% des malades ne veulent pas déranger leur médecin pour des douleurs si petites.

Pourtant, ces douleurs représentent pour 91% d'entre eux un véritable handicap

Elles sont donc réellement perçues comme une fatalité liée à l'âge.

Mais en conséquence, les victimes de ces troubles musculo-squelettiques tendent à diminuer leurs activités physiques quotidiennes, le plus souvent inconsciemment.

Un patient sur dix n'a jamais consulté et trois sur dix ne consultent plus. Les raisons évoquées sont principalement l'inefficacité du traitement prescrit (76%) et les effets secondaires (30%).

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 22 Janvier 2007 : 01h00
Source : Enquête Arthritis Action France (AAF), 2006.