Rhinite allergique : pourquoi désensibiliser ?

Éternuements, nez bouché, démangeaisons, les symptômes de la rhinite allergique ne sont pas graves et ils cessent assez facilement avec les traitements pharmacologiques. Mais attention, la rhinite risque d'évoluer vers une sensibilisation multiple et surtout prédispose à l'asthme. La désensibilisation est le seul traitement qui permet de guérir. Et vive le progrès, il s'agit maintenant d'un traitement par voie orale.
PUB

La rhinite se traite

Selon les pays et les tranches d'âge, la rhinite touche 10 à 40% de la population. Même si les symptômes sont bénins, ils peuvent sérieusement porter atteinte à la qualité de vie et aux performances scolaires et professionnelles. Si l'éviction de l'allergène est le plus souvent très délicate, en revanche, les traitements classiques sont efficaces (corticoïdes, antihistaminiques). Mais le traitement doit le plus souvent être suivi sur le long terme et il ne s'attaque qu'aux symptômes et non à la cause. Seule la désensibilisation permet de guérir d'une maladie allergique.

PUB
PUB

De la rhinite à l'asthme

Il est important de soigner une rhinite allergique car les symptômes peuvent s'aggraver et il existe une évolution naturelle de l'allergie respiratoire vers une polysensibilisation (sensibilisation à plusieurs allergènes). Mais aussi et surtout, la prise en charge de la rhinite allergique évite l'évolution vers un asthme. En effet, la rhinite allergique augmente le risque d'apparition de l'asthme d'un facteur 8. On retrouve un asthme chez 58% des personnes atteintes de rhinite. L'inverse est également vrai, la rhinite est présente chez plus de 78% des asthmatiques.

Publié le 29 Mai 2006
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Panorama du médecin, n°5018, mai 2006 ; www.
Voir + de sources
allergienet.com.