Revivre après un attentat : qu'est-ce qu'un trauma psychique ?

Les victimes d'attentats subissent un trauma psychique dont la particularité tient à la violence de son imprévisibilité. Explications avec le docteur Monique-Maya EVRARD, psychanalyste.
Publicité

Qu'est-ce qu'un traumatisme ?

D'après la classification américaine des pathologies utilisée par les thérapeutes (le DSM III), « le traumatisme est un évènement stressant patent (manifeste) qui peut provoquer des symptômes évidents de détresse chez la plupart des individus ». Dans le cas d'un attentat, l'évènement stressant se distingue d'un traumatisme psychologique « ordinaire » (perte d'un proche, accident…) par son caractère d'imprévisibilité, comme un acte de guerre en temps de paix. En effet, les spécialistes de cette pathologie insistent sur la violence de cette confrontation au réel de sa propre mort.

Publicité
Publicité

Y-a-t-il une classification des victimes ?

On distingue les personnes physiquement atteintes (hématomes, trauma sonore, brûlures, etc.) et celles qui sont impliquées mais qui ne souffrent que de pathologies psychiques. Si l'on se réfère à Freud, les secondes souffriraient bien plus du trauma psychique que les premières.

Publié par Psychonet Production le Mercredi 11 Septembre 2002 : 02h00