Réponse à vos forums : comment éviter les boutons de fièvre de l'herpès ?

Vous êtes nombreux à échanger sur les forums E-santé à propos de l'herpès, maladie qui empoisonne le quotidien de nombre d'entre vous. Voici nos réponses à quelques-unes de vos questions.
Publicité

Lucie : J'ai un bouton de fièvre qui est apparu depuis 2 jours et je me mets de l'omeoplasmine. Mais cette pommade n'a pas l'air de fonctionner et j'ai peur qu'il grossisse surtout que c'est gênant et laid et que ça me fait mal !! Comment faire, aidez-moi !!Dr Philippe Presles : La première chose à faire est de consulter votre médecin. S'il s'agit de votre première poussée, il pourra confirmer le diagnostic d'herpès avec un prélèvement. Il pourra ensuite vous donner des antalgiques contre la douleur et vous prescrire un antiviral. Car l'herpès est dû à un virus et seuls les antiviraux sont efficaces. Les pommades homéopathiques sont sans effet. Et s'il vous arrive de faire une autre poussée, vous saurez qu'il faut prendre l'antiviral (sous forme de crème ou mieux de comprimé), dès les premiers symptômes, c'est-à-dire dès les picotements, les démangeaisons, etc. Il faut en effet commencer le traitement antiviral avant l'apparition du bouton de fièvre et plus vous commencerez tôt, moins longtemps durera la poussée, qui pourra même être stoppée dans certains cas.Bien entendu, s'agissant d'une maladie virale, elle est contagieuse. Il faut d'abord vous protéger vous-même en évitant de vous toucher les yeux et en vous lavant les mains après chaque mouchage et avant de manger. Il faut aussi protéger les autres en évitant les baisers et les relations bucco-génitales. Il est aussi important de se tenir à l'écart des femmes enceintes, des personnes immunodéprimées (sida, dialyse rénale), des bébés et des personnes âgées.

Publicité
Publicité

Andrew : J'aimerais savoir s'il existe un vaccin ou un traitement qui permet d'éliminer le virus qui fait apparaître les boutons de fièvre.Dr PhP : Non, malheureusement. Il faut donc bien s'informer sur les traitements curatifs et préventifs, à savoir les antiviraux, qui heureusement sont très efficaces.

Marjorie : Et bien voilà Je n'avais pas eu d'herpès labial depuis septembre 2006. Ca faisait environ une semaine que je ressentais des picotements et donc je mettais de l'activir et hier soir j'ai oublié. Ce matin, surprise L'herpès s'est installé pendant la nuit. Je suis désespérée C'est laid et ça fait mal. J'espère qu'ils finiront par trouver un médicament ou un vaccin pour anéantir ce virus qui me gâche la vie. J'ai lu que l'on pouvait contaminer son partenaire même lorsque le virus ne s'est pas réveillé. Vous en pensez quoi ?Dr PhP : L'exemple de Marjorie illustre bien l'efficacité des antiviraux, ici l'Activir, utilisés dès les picotements. Bien utilisés jusqu'au bout ils peuvent atténuer la poussée, voire l'empêcher. Concernant votre partenaire, outre les mesures d'hygiène décrites plus haut, il est très important de lui en parler, et ce, le plus tôt possible. Dans la plupart des cas, cela suffit pour bien comprendre et s'organiser à deux. En pratique, il est impossible de garantir l'absence de contamination, même en dehors des poussées, mais il existe de nombreux couples dont le partenaire reste indemne tout le temps. Ce n'est donc pas une fatalité. Ce qui va compter, c'est de bien vous connaître pour vous traiter par un antiviral le plus tôt possible avant chaque poussée, tout en évitant de contaminer votre partenaire. Si les poussées sont trop fréquentes, 6 fois ou plus par an, vous pouvez prendre un antiviral en traitement continu. L'avantage de ce traitement est qu'il diminue le nombre de rechutes et qu'il diminue également le risque de contamination.

 
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 26 Mars 2007 : 02h00